Accueil / Culture / Visa pour l’image à Perpignan capitale du Photojournalisme

Visa pour l’image à Perpignan capitale du Photojournalisme

Perpignan et le photojournalisme

La 29ème édition « Visa pour l’image » à Perpignan s’est arrêtée ce dimanche 17 septembre à 20 heures, pour le grand public et les professionnels. Les organisateurs vont passer la main aux écoles, lycées, collèges et universités pour la semaine dite « scolaire », ce qui va profiter aux étudiants de la région Occitanie.

Ce week-end du patrimoine à Perpignan a été chargé en nombre de visiteurs, la ville conservant un climat doux et ensoleillé a fait la différence avec une fin d’été plus froide dans le reste de la France. Une première estimation suivant une source proche de l’association organisatrice de « Visa pour l’image » annonce un chiffre environnant les 194 000 visiteurs, près de 3000 professionnels sont venus, 200 agences internationales et collectifs sur place ont animé les débats et les rencontres. Jean-François Leroy et son équipe ont réussi encore un rendez-vous incontournable dans le photojournalisme !

Pollution en Mongolie « Lu Guang »

Beaucoup de Catalans sont venus cette année d’après Roseline qui s’occupe de l’accueil dans une salle du couvent des Minimes, même si l’anecdote est sympathique le public est venu du 2 au 17 septembre et les points forts se sont situés autour de certaines oeuvres…À ce sujet, nous avons parcouru les 10 lieux d’exposition (hors off), sélectionné 5 photographes qui à notre sens représentent le mieux cet instantané des évènements et des sujets d’actualité.

Lu Guang « Développement & Pollution » ou 30 ans de vie industrielle en chine, c’est bien l’illustration des dégâts humains dans certaines régions de chine et en Mongolie ! Les mines à ciel ouvert et les foyers sans eau courante photographiés par Lu Guang, montrent des populations massivement atteintes par des cancers, leur durée de vie est inférieure à 60 ans.

Photo d’Isadora Kosofsky « milieu carcéral »

Isadora Kosofsky a choisi un angle plus social, l’intimité des familles américaines à Albuquerque et au Nouveau-Mexique, pose la question de la délinquance et de la prison pour mineurs. Vinny 13 ans condamné pour un acte de violence après avoir poignardé l’assaillant de sa mère ou Alysia (16 ans) incarcérée dans une unité pour femmes violentes, questionnent sur nos sociétés occidentales. Les photos prises en « urgence » dans des scènes exclusives forgent notre regard sur la différence et sur le choix de nos sociétés.

Véronique Robert (photo de Alvaro Canovas)

Le 7 novembre 2016 dans le faubourg Nord-est de Mossoul, Véronique Robert accompagne les militaires de la Golden Division « Je verrai ça et ainsi la boucle sera bouclée » annonçait la journaliste à Alvaro Canovas (photographe de Paris Match)…Le 18 juin Bakhiyar Haddad le fixeur et Stephan Villeneuve caméraman suivent Véro, mais le souffle d’une explosion mettra fin à leur journée au coeur de Mossoul, la journaliste décèdera à Paris quelques jours après ses compagnons de la presse. Alvaro Canovas a été blessé en 2011 par balle à la cuisse c’était en Libye, cet évènement l’a poussé plus loin dans sa quête de l’information, ses photos prises à Mossoul sont autant de témoignages sur l’horreur de cette guerre sans fin, il rejoint le clan fermé des photographes de presse comme Laurent Van der Stockt ou Lorenzo Meloni http://www.alvarocanovas.com

Angela Ponce Romero relate la période de guerre civile et de terrorisme au Pérou (1980-2000), au Palais des Corts les regards du public ne trahissent en rien l’émotion qui se dégagent de ces prises de vues poignantes, d’un peuple Péruvien qui cherche encore aujourd’hui à comprendre cette honte historique qui a masqué les disparitions d’hommes et de femmes issus de la société civile. Même combat d’une femme photographe sur les veuves, Amy Toensing a posé son objectif dans la lumière de ces oubliées du monde, en Bosnie, en Inde, en Ouganda…Ses clichés sont « brut » dans des fragments de vies, de moments de solitudes où le halo du jour interfère avec la scène des femmes en positions statiques ou en mouvement synchronisé.

« Veuves » par Amy Toensing

Aujourd’hui la profession de journaliste reporter d’images est en difficulté certaine : Les médias « papier » perdent de l’argent et la presse web n’a pas trouvé son financement, conséquence un bon nombre de photographes restent sans voies. Malgré la grise mine des temps durs de nos sociétés, Laurent Van der Stockt remporte le « Visa d’or » (photos diffusées dans Le Monde). Le prix « Canon » a été délivré à Catalina Martin-Chico avec « Baby boom » sur les femmes de la rébellion FARC (Colombie). Tous les prix sont sur le site http://www.visapourlimage.com

Eric Fontaine

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Jack London – Arriver à bon port ou sombrer en essayant

Koza offre une adaptation en bande dessinée du tour du monde avorté de Jack London, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Daran de retour avec Endorphine, pour notre plus grand plaisir

Daran, de l'Endorphine pour le plaisir Après l'intimiste "Le Monde Perdu" sorti en 2014, Daran revient ...

Le mal des ardents, le deuxième roman de Frédéric Aribit

Docteur ès-lettres et enseignant la littérature à Paris, Frédéric Aribit est l’auteur de deux essais : ...

Pierrick Pédron - Unknown
Pierrick Pédron et son Unknown haut de gamme

Pierrick Pédron fait son retour au jazz pur avec Unknown, son neuvième album, révélation du ...

Fermer