Accueil / Culture / Fred W : la parole pour mélodie

Fred W : la parole pour mélodie

Photo Jérôme Beaudoin

La Place Saint-Epvre de Nancy, et ses brasseries alentours est un lieu de rencontre et source d’inspiration pour nombreux artistes .Ce choix s’est naturellement imposé pour Fred W.

Fred W , auteur, compositeur, interprète. Mais ne l’appelez pas ainsi : « Ce n’est pas le terme que je préfère auteur-compositeur, interprète… Je préfère le terme anglais «songwriter», sans prétention, aucune… Je trouve cette expression moins pompeuse que la première et elle me correspond davantage… J’aime beaucoup le terme chansonnier également. » m’explique t-il.

Cet artiste autodidacte au talent multiple se passionne très tôt pour la musique.
« Vers l’âge de 5-6 ans, à la question de savoir quel serait mon futur métier, je répondais systématiquement « chanteur » m’affirme le songwriter qui ; finalement posera ses premiers accords sur la guitare de son frère à l’âge de 16 ans.

Ils viennent accompagner ses premiers textes, ses premiers mots empreints de sensibilité et de poésie. Les mots… voilà l’essence même de sa passion.

Il confirme « Je ne me considère pas comme un musicien au sens instrumentiste. Je me suis mis à la guitare puisque j’avais besoin d’un instrument pour accompagner mes chansons. Dès le départ, c’était cela ma démarche, mon objectif principal a toujours été d’écrire. J’ai d’ailleurs besoin de moments de solitude pour créer. Je suis très attentif au type d’émotion que je véhicule dans l’interprétation et dans la chanson. Ce que je souhaite exprimer c’est ma manière d’envisager la vie, une forme d’idéologie, il n’y a pas de tricherie dans mes textes, c’est moi à 100%. Mes lectures et mon regard sur la vie sont le puits de mon inspiration » .

Et d ‘ajouter : « J’ai tendance à tout absorber , je suis une éponge … que j ‘essore dans mes chansons »!

Photo Nelly Walin

L’écriture est un besoin vital pour cet artiste. Le chanteur au timbre de voix calme et apaisé est décrit comme un inconditionnel de la chanson française. Il la définit comme «quelque chose qui s’inscrit dans une approche presque littéraire, poétique…». «La proximité entre la chanson et la poésie est évidente. J’aime cette approche littéraire de la chanson, c’est à mon avis ce qui la distingue de la variété … Parfois la frontière entre la chanson et la variété n’est pas toujours très claire, très bien définie ; la frontière justement pour moi c’est cela, quand on rentre dans quelque chose d’un peu plus littéraire »
Les mots, la chanson à texte, la notion de texte est centrale. « La musique est au service du texte, pour moi si il n’y a pas cette entrée et cette approche textuel, nous ne sommes pas dans le registre de la chanson française », me précise t-il plein de conviction.
Et à l’idée de se positionner dans une catégorie « élitiste », il s’en défend : « Quand on dit chanson française, les gens pensent souvent chanson élitiste ou quelque chose de très compliqué, à l’ancienne… Il y a ce côté qui peut faire peur à certaines personnes. J’essaie de me situer à un niveau intermédiaire entre chanson française élitiste et chanson de variété, j’essaie de me situer entre ces deux extrémités. J’ai envie de m’adresser au plus grand nombre et avoir en même temps une approche textuelle intéressante. »
Le public conquis, le lui renvoie. Les chaleureux applaudissements et commentaires favorables reçus à chaque représentation, concert, festival montrent un intérêt grandissant.

(…) On construit des maisons carrées Avec plein d’enfants qui s’agitent
On trace des lignes sur des cahiers Et puis souvent, ça va trop vite (…)

Avant la foule cependant, il y a eu le privé, l’intimiste, la proximité par le biais des « chansons à domicile ».
Inspiré de l’univers du conte, poussé par l’idée d’être à la rencontre du public assez rapidement, de tester un nouveau répertoire, d’imposer une esthétique musicale (complémentarité entre accordéon et guitare électrique) Fred W et ses quatre musiciens n’ont pas hésité à être en relation directe avec le public. « C’était un exercice difficile pour tout le monde mais formateur. Les gens ont toujours été bienveillants, tu viens à domicile, avec ta sono, tes instruments… on pousse les meubles, on fait de la place pour créer une scène, l’attitude du public à l’égard de notre projet nous a aidé à avancer » se remémore t-il souriant.

Photo Sarah Walin

L’attachement du chansonnier pour son art est profond , ancré dans son parcours de vie et musical : « La démarche artistique, la démarche de création me plait vraiment ; partir de rien et aller vers quelque chose…. Les premiers mots sur le brouillon, les premiers accords jusqu’à la version finale enregistrée dans un album, ou la version finale interprétée sur scène, cela m’intéresse énormément. Il y a plein d’étapes entre les deux : l’étape de création, de composition, d’écriture, ensuite l’étape des répétitions, du studio, toutes ces étapes sont liées les unes aux autres et je les apprécie toutes par rapport au lien qu’elles ont entre elles. »

Son métier d ‘artiste est combiné à celui d ‘enseignant à temps partiel. Fred W embrasse aujourd’hui ses deux statuts aisément. « Il y a plusieurs chemins possibles…ce n’est  pas si atypique que cela d’avoir deux métiers finalement. J’aime bien l’idée de complémentarité, ce n’est que depuis très récemment que je me permets de faire des ponts entre mon métier d’enseignant et celui d’artiste grâce à un dispositif pour lequel j’ai été sélectionné cette année : « La Fabrique à chansons » Il est créé au niveau national depuis deux ans par l’Éducation Nationale et la Sacem.  Les deux organismes où j ‘évolue. Le but de l’opération est d’écrire une chanson avec les élèves de CM1-CM2, avec pour finalité une vidéo et un mini concert» m’explique t -il.

 

Photo Sarah Walin

 

Renforcé par le développement du concept de « chanson à domicile », par la quarantaine de concerts et de la sortie d’un EP autoproduit en novembre 2014, Fred W s’est lancé en 2015 dans la production de l’album « Un truc bizarre»

Un premier album de 11 titres en collaboration avec François Baronnet, Christophe Darlot (Aldebert) et Eddy La Gooyatsh et soutenu par quatre musiciens : Charles Pierre dit « Charly » à la guitare électrique, choeurs et percussions, Christian Mangel à l’accordéon, sonorisation, Sebastien Gérardin dit « Le Seb », à la batterie et percussions et Grégory Jacquot à la basse.

Photo Jérôme Beaudoin

 « Un truc bizarre » pour l’émotion et sur la sensation que l’on peut ressentir, sur les questionnements : sommes-nous sur le bon chemin, la bonne route ?

Cet album traite de sujets tel la vieillesse, les angoisses existentielles, le temps qui passe, les chansons d’amour. Sur fond de musique folk/rock, l’artiste raconte la vie, se raconte et raconte les autres. « J’ai le sentiment d’avoir mis dans cette album tout ce qui s’est  passé dans ma vie d’avant, un mélange de tout ce qui s’est passé dans ma vie musicale et personnelle; il y a un côté bilan.  C’est un album libérateur pour moi, pour me pousser à passer à autre chose. De ce fait, pour le prochain album, j’ai envie  d’aller vers des thèmes plus ciblés, plus précis ».

Le projet « Un truc bizarre » est accompagné par l’Association du même nom « Un truc bizarre » et a pu être développé grâce à la plateforme Ulule.  L’artiste est pleinement reconnaissant de se savoir soutenu et suivi par le public et y voit un signe encourageant.

Le contraire aurait semblé mystérieux. On ne peut être qu’emporté par tant d ‘émotions, par les textes empreints de poésie et réalisme, par le doux timbre de voix, par le duo parfait de l’accordéon et la guitare électrique… Un délice !

Fred W est un artiste attachant, inspiré par les grands artistes ayant marqués son existence (Renaud, Brassens, Springsteen…)  sensible aux mots, au partage, à la vie … Il vous promet des rencontres dans le Grand-Est et ailleurs, du meilleur et des avancées car pour lui, ce n ‘est que le début !

En attendant le concert prévu  le Vendredi 07 Avril à la MJC  Jean Savine de Clairlieu, le prochain clip et le second album, retour sur « Un truc bizarre »  à domicile.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Nuncia Dumorné

Actualités Lorraine & Alsace.

A lire aussi

Solidays 2017 : l’amour et la violence… et Rocky

La saison des Festivals est lancée. Ce week-end, vous aurez le choix entre le Maquisards ...

Un commentaire

  1. Cet article résume très bien Fred’W. Des textes qui parlent de la vie, de sa vie mais pas que. Des chansons qui vous suivent longtemps après l’écoute. Une sensibilité à fleur de peau et un bel esprit. Un mec bien qui poursuit un beau chemin.

    Dans la chanson « l’odeur du vide » il y a ce passage qui le caractérise bien…

    J’préfère la vérité
    Qui nous rend si précieux
    Le brin d’humilité
    Qui se lit dans tes yeux

    Bonne continuation Fred

    Bg

Lire les articles précédents :
Négresses Vertes party au FGO Barbara avec Mellino

Les Négresses Vertes ont marqué leur époque et ont encore une certaine popularité malgré les ...

Le Tour du Monde des Français

Que ce soit Guirek 24 ans en bateau, accompagné de sa poule de 3 ans (oui ...

La guerre des Gaules : Une fresque historique rendue « comestible » !

Parmi les nouveautés de fin 2016/début 2017, il ne faudra pas passer à côté des ...

Fermer