Arles et son contournement routier qui détruira une partie de la Camargue

La nature sacrifiée autour d’Arles

Après Nîmes, c’est au programme du maire et président de l’agglomération Arlésienne Patrick de Carolis, de positionner la ville dans l’accélération du contournement routier, qui détruira une partie de la Camargue (zone Natura 2000).

La France n’est plus le pays de l’alternative des projets de contournement. Dans le Sud-Est, Arles, Avignon et Nîmes voient monter la lutte, contre ces projets routiers qui font polémique. On a tous lu, que le trafic routier, apporte une pollution atmosphérique, l’émission de gaz à effet de serre, et surtout une bétonisation accrue, conséquence de l’augmentation des routes. On a essayé d’en savoir plus, autour de ces contournements, bien souvent les collectivités locales brandissent l’étendard, de l’urgence de désengorger les villes. Oui, mais au détriment de quoi ?

Arles, un contournement qui fera plonger la Camargue, dans le “Contre-Nature” !

On parle de trafic induit, qui désigne le volume supplémentaire généré par la création sur l’amélioration d’une infrastructure de transport. “Arles étouffe, sous les gaz d’échappement, le contournement autoroutier libèrera la ville” nous confiait un employé de la voirie de la ville. En cette veille de confinement printanier, le 3ème en France, la polémique est relancée, par les écologistes qui espèrent d’autres alternatives, pour préserver la nature.

Si Robert Rocchi, est un photographe connu d’Arles, il reconnait volontiers, que le projet de contournement depuis 25 ans, fait le débat dans les chaumières Arlésiennes. Porte parole des quartiers populaires, le preneur d’images explique que la ville compte 50 000 habitants, “Elle voit passer des pointes de 80 000 voitures par jour, c’est trop, c’est inacceptable !”. Robert Rocchi est donc “pour” une solution acceptable pour Arles…

Projet contournement Arles sur le plan

Autre porte-voix du projet, Monica Michel Députée et surtout ancienne tête de liste LREM, aux élections municipales de 2020 à Arles, en avait fait son bâton de pèlerin. Elle avait réussi, son inscription dans le projet d’orientation des mobilités. Aujourd’hui, Monica Michel souligne “J’espère que l’enquête publique qui a lieu, va apporter des perspectives, sur ce projet, il est temps d’avancer, pour que ces 26 kilomètres de contournement d’Arles soient programmés…”

De Saint Martin de Crau à Arles, un chantier routier envisagé…

De la National 113 à l’autoroute, un espace routier pour camions et voitures pressées ! Le détournement d’Arles, se situerait sur une zone de 900 hectares de terres, dont 700 liés à l’agriculture, seront sacrifiés pour l’aménagement bitumé. Des agriculteurs vont perdre leur exploitation, on estime que 100 hectares devront servir à la jonction autoroutière. Problème : Une grande partie de la zone reste classée Natura 2000 !!

La Steppe de la Crau mise à mal !

Le Criquet de Crau une espèce en voie de disparition

Dans un passé, pas si lointain, elle faisait 100 000 hectares. Aujourd’hui, avec la désertification et le manque d’eau, il ne resterait que 24 000 hectares de zones dites “Naturelles”. L’inconvénient majeur, serait surtout une destruction de la biodiversité, avec la disparition certaine du Criquet de Crau, une espèce protégée mais très sensible à la pollution. Les naturalistes évoquent aussi, le Ganga Cata, un oiseau très discret qui a la particularité de se reproduire dans la plaine, d’être l’unique espèce encore vivante en Europe. Lui aussi subirait le désagrément du bruit et de la circulation sur son territoire.

+ de 6000 personnes sont “contre” et mobilisés en collectif.

Marie-Hélène Bousquet-Fabre vice-présidente d’Arles Camargue Environnement et Nature, n’en démord pas “L’engagement de l’Etat en matière de biodiversité, ne va pas avec ce projet de contournement, on va déclassifier des terres agricoles, et compromettre les bonnes résolutions sur le climat “. On peut trouver de plus amples informations sur http://contournementarles.com Côté Mairie et Présidence de l’Agglomération Patrick de Carolis suit les directives de la DREAL l’organisme centralisateur du projet. “Le tracé Sud est le meilleur” certifie Marie Amélie Fernand Coccia. La Conseillère Municipale en charge des transports et de la sécurité routière, évoque “Le contournement fera baisser la circulation à moins de 30 000 véhicules/jour”. Estimé à près de 750 millions d’euros, le collectif des Arlésiens “Contre”, n’a pas fini de manifester, avant que les premiers coups de pelles soient donnés.

Bref, le projet de contournement autoroutier d’Arles consiste à terminer la liaison autoroutière sur l’axe méditerranéen entre l’Espagne et l’Italie (A9-A54-A7-A8), par une section autoroutière d’environ 26 km entre le péage d’Eyminy à l’Ouest d’Arles et le péage de Saint‑Martin‑de‑Crau.

Deux aménagements principaux sont envisagés :

Un tronçon autoroutier en tracé neuf en 2×2 voies d’environ 13 km au sud d’Arles, de l’A54 à l’ouest jusqu’à la RN 113 au lieu dit « Balarin » à l’est d’Arles.
Une section de la RN113 à réaménager aux normes autoroutières sur une longueur d’environ 13 km entre Balarin et la barrière de péage de Saint-Martin-de-Crau.

Le projet vise à répondre à trois objectifs principaux :

– Améliorer la qualité de vie des riverains de l’actuelle RN 113 au droit d’Arles et de Saint-Martin-de-Crau ;

– Garantir la continuité autoroutière A7-A54-A9 et améliorer la sécurité routière ;

– Contribuer au développement économique local.

 

L’Etat communique : La sensibilité et la richesse environnementale et agricole du territoire constituent des enjeux importants qui font l’objet d’une attention particulière. Le maître d’ouvrage a engagé différentes études afin de minimiser les impacts sur l’environnement, humain ou naturel.La réalisation du projet de contournement autoroutier permettra la re-qualification en boulevard urbain de l’actuelle RN 113 en traversée d’Arles.

Eric Fontaine

Ganga cata. Famille des Pteroclidés. Ordre : Pterocliformes

A lire aussi

Évolution et curiosités du français : de l’Antarctique au Canada entre influences et nouvelles générations

Les langues sont en constante évolution, entre les traditions locales, internet et les réseaux sociaux, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
La Pierre du remords, le dernier roman de Arnaldur Indridason

Profondément addict aux films, séries et romans scandinaves, c’est avec joie que je vous offre …

Le Ministère Secret
Le Ministère Secret de Mathieu Sapin et Joann Sfar

Aéroport JFK, New York. Yaakov Kurtzberg débarque : un bloc de granit avec une silhouette …

Site de rencontre en Mode 2.0 : Confinement, couvre-feu, masques

S’il était déjà assez difficile de faire des rencontres avant la crise sanitaire due au …

Fermer