Beate et Serge Klarsfeld : un combat contre l’oubli, une BD créee par Pascal Bresson et Sylvain Dorange

Incroyable roman graphique scénarisé par Pascal Bresson, dessiné par Sylvain Dorange et édité par La boite à Bulles https://www.la-boite-a-bulles.com/

“Beate et Serge Klarsfeld, un combat contre l’oubli”, en librairie depuis le 9 Septembre 2020 jour de mon anniversaire,  magnifique cadeau qui relate le parcours des deux “chasseurs de nazis” les plus connus au monde.

Animé par un courage et une opiniatreté hors du commun, ce couple emblématique et combatif s’appuie sur un besoin de justice et de reconnaissance de la Shoah qui transcende les années …

Et d’abord un recto dessiné par Sylvain Dorange … tout est dit … Serge et le Droit, Beate et son mégaphone … et les livres, les piles de livres, le chat et le chien, la mug, la machine a écrire et le téléphone à cadran avec en toile de fond et dans une brume grisâtre la foule des déportés …

Puis un verso les Klarsfeld ont vieilli, mais la passion, l’amour sont toujours présents : deux enfants, un téléphone plus récent, un laptop, un verre de vin … et toujours autant de livres.

L’histoire pourrait presque s’arrêter là et pourtant, après une préface de Serge Klarsfeld, les auteurs décident de nous projeter en 1968 au 16ème Congrès de la CDU et de nous faire assister à la célèbre gifle assénée par Beate Klarsfeld à Georg Kiesinger élu chancelier en 1966 et membre actif du parti nazi à partir de 1933.

La photo de cette gifle qui se trouve au Musée de l’histoire allemande, est me semble-t-il l’acte fondateur du combat du couple Klarsfeld.

… Et puis leur rencontre le 11 mai 1960 sur le quai d’un métro, chacun faisant le récit de sa propre histoire familiale, pour Serge la nuit du 30 septembre 1943, la descente de la Gestapo, la mort de son père à Auschwitz et pour Beate la chronique d’une famille berlinoise pas nazie mais ayant voté pour Hitler et se voilant la face tout en gardant bonne conscience.

… En 1965, pèlerinage de S. Klarsfeld à Auschwitz, qui entreprend un retour sur lui-même et également sur les traces de son père.

La véritable chasse aux nazis commence en 1971 à Cologne en Allemagne de l’Ouest avec la traque de Kurt Lischka, chef de la gestapo en France, puis celle de Klaus Barbie “le boucher de Lyon” réfugié en Bolivie qui, grâce à la ténacité du couple Klarsfeld, sera finalement extradé vers la France puis condamné à perpétuité à Lyon en 1987. Herbert Hagen, chef de la police à Bordeaux sera lui condamné en 1980 par un tribunal allemand …

En mai 1987 s’ouvre enfin le procès Barbie qui sera condamné à la réclusion a perpétuité, face à lui 113 particuliers et associations dont Serge Klarsfeld est un des avocats.

Le procès Papon sera le dernier acte judiciaire de la famille Klarsfeld puisque à partir d’octobre 1997 Arno Klarsfeld y représente l’association des Fils et filles de déportés juifs en France.

En effet histoire magnifiquement humaine que celle de cette famille, par ailleurs, harcelée au téléphone, menacée de mort, prenant des risques inouis pour demander justice.

Pour finir je vais m’approprier la question posée chaque année à l’occasion de la célébration de Pessah, la Pâque juive, par un jeune enfant.

“En quoi cette nuit est elle différente des autres nuits ?” …

“En quoi ce texte que je suis en train d’écrire est il différent des autres textes ?” … En ce qu’il touche à mon histoire personnelle, à mon intime profond …

 

 

 

 

 

 

A propos dominique iwan

Parallèlement à une vie professionnelle tournée vers le monde des matériaux polymères et un bref passage dans la sphère publicitaire en tant que maquettiste, ma vie a été guidée par deux passions, l'écriture (un livre que je suis sur le point de terminer ... je me mettrai ensuite en quête d'un éditeur ... des nouvelles pour enfants, et la sculpture avec la création d'un blog en 2014 " entre Ciel Ether ". Je collabore au site www.francenetinfos.com depuis près de 4 ans, particulièrement dans le domaine littéraire, avec déjà l'écriture de près de 80 chroniques.

A lire aussi

le-mot-le-plus-gros-kaleidoscope

Le mot le plus gros

Le mot le plus gros est un album des éditions Kaléidoscope, paru en septembre 2020. …

2 commentaires

  1. martine magnin

    Un combat magnifique, une très bonne idée de présentation
    tellement nécessaire, merci à Dominique

  2. HEBERT Corinne

    Excellent, la vie des Klarsfeld en BD ! Merci pour cette chronique qui relate les moments forts de leur combat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
jeremiah-johnson-chapitre1-soleil
Jeremiah Johnson – Chapitre 1

Le premier chapitre de Jeremiah Johnson est paru en août 2020, aux éditions Soleil, offrant …

Yubo,TikTok
Yubo, TikTok… Les applications les plus sûres pour la genZ

Après Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat… ce sont désormais de nouvelles applications qui viennent bousculer des …

A Nice, le Hard Rock Café soutient la recherche contre le cancer du sein

Hard Rock International poursuit ses efforts avec l’opération PINKTOBER® une campagne initiée par la marque il y …

Close