Accueil / Culture / Bilan et palmarès de la deuxième édition de CANNESERIES

Bilan et palmarès de la deuxième édition de CANNESERIES

La deuxième édition de CANNESERIES vient de se terminer. Lors de la cérémonie de clôture présentée par Monsieur Poulpe et retransmise en direct sur Canal Plus, le jury présidé par le réalisateur, scénariste et créateur Baran bo Odar (à ses côtés Emma Mackey, Katheryn Winnick, Miram Leone et Rob) a dévoilé son palmarès.

jury de Canneseries

La série espagnole Perfect life (Dejate Llevar) a triomphé en recevant deux prix : celui de la meilleure série ainsi que le prix spécial d’interprétation aux actrices principales, Leticia Dolero (également créatrice et réalisatrice de la série), Celia Freijeiro et Aixa Villagran. Cette série, pleine d’énergie, à l’image des actrices faisant le show sur le pink carpet, suit le parcours de trois jeunes femmes, deux sœurs et leur amie, différentes mais combatives,  bien décidées à prendre leurs vies en mains. Le premier épisode commence lorsque Maria  est quittée par son futur mari, chez le notaire, alors qu’ils sont sur le point de signer pour l’acquisition d’un appartement.  Pendant ce temps, sa sœur, artiste, peine à se faire connaître et sa meilleure amie, mariée et mère de deux jeunes enfants dans une luxueuse villa, ment à son époux désireux d’avoir un troisième enfant, en prenant la pilule en cachette. Les trois jeunes femmes vont se retrouver à l’anniversaire de la fille de Cristina . Maria, qui a consommé de la drogue pour noyer son chagrin, couche avec le jardinier handicapé et tombe enceinte… Durant la projection des deux premiers épisodes dans le Palais des Festivals, le public a ri à de très nombreuses reprises. On retrouve çà et là le style enlevé et l’irrévérence de Pedro Almodovar. De quoi donner envie de voir la suite.

Actrices de Perfect Life

Voici le palmarès complet :

  • Prix de la meilleure série: Perfect life  (Dejate llevar) créée par Leticia Dolera – Espagne
  • Prix spécial d’interprétation pour Leticia Dolera, Celia Freijeiro et Aixa Villagran pour Perfect Life
  • Prix d’interprétation : Reshef Levi pour la série Nehama –Israel
  • Prix du scénario : Bert Van Dael et Sanne Nuyens pour la série The Twelve – Belgique
  • Prix de la musique : Christoph M. Kaiser et Julian Maas pour Bauhaus –A new era – Allemagne.

Le jury compétition série courtes présidé par Greg Garcia (entouré de Josefine Frida Pettersen et Fanny Sidney) a décerné le prix de la meilleure série courte à Over and Out (Australie), créée par Adele Vuko et Christiaan Van Vuuren.

jury séries courtes

Pour cette deuxième édition, les séries proposées en compétition étaient de qualité. Les projections dans le Palais ont attiré un très grand nombre de spectateurs, curieux de découvrir de nouveaux programmes, dont ils n’étaient pourtant pas certains de voir la suite sur leur petit écran dans les mois à venir.

Parmi les séries primées, Nehama a beaucoup plu au public, touché par Reshef Levi, qui incarne un ancien humoriste devenu informaticien, marié et père de cinq enfants, dont la vie va prendre un tournant inattendu. Canal Plus ayant acquis les droits exclusifs à Cannes, le public pourra voir prochainement cette série pleine d’humanité.

équipe de Nehama

La série belge The Twelve, prix du scénario largement mérité, plonge le spectateur au cœur du procès d’une jeune femme accusée d’avoir tué sa fille et sa meilleure amie, quelques années auparavant. Dans les deux premiers épisodes, on découvre les douze jurés (d’où le titre), les premiers jours du procès. Tous souffrent dans leur vie personnelle ou ont un secret à cacher. Dans une mise en scène brillante, la série fait un va et vient constant entre le déroulement du procès avec les audiences de l’accusée et des témoins, et le quotidien des jurés.

équipe de The Twelve

Quant à la série Bauhaus, qui a reçu le prix de la meilleure musique, elle nous plonge dans l’Allemagne de 1919, au moment où Walter Gropius fonde l’école du Bauhaus. La série s’intéresse à une jeune étudiante, Dorte et à sa relation avec Gropius. Bauhaus a été créée pour fêter le centenaire de la célèbre école d’art allemande. Elle sera diffusée dès le 1er septembre sur Arte.

équipe de Bauhaus

Outre les programmes en compétition, six séries étaient présentées hors compétition, faisant venir sur le pink carpet des acteurs et actrices connus du public.

La cérémonie d’ouverture a été suivie par la diffusion des trois premiers épisodes de Vernon Subutex, la série très attendue adaptée des romans de Virginie Despentes. Même si elle est diffusée depuis lundi sur Canal Plus, on n’allait pas gâcher notre plaisir en voyant quelques épisodes sur le (très) grand écran du Palais des Festivals en présence d’une partie du casting. La créatrice Cathy Verney, était entourée de Romain Duris (excellent en Vernon Subutex ), Céline Sallette (qui incarne La Hyène), Flora Fiscbach (Anais), Philippe Rebbot (Xavier) et Athaya Mokonzi (Alex Bleach).  Les fans du roman ont parfois été désorientés par la narration. Cathy Verney a choisi de placer la mort d’Alex Bleach au début et au présent. Vernon Subutex, erre dans Paris, à la recherche d’un toit et il contacte d’anciens amis, susceptible de l’héberger. La série accorde une plus grande importance à ces personnages hauts en couleurs, à commencer par Xavier, ce scénariste, aigri de ne pas être reconnu. On voit aussi longuement La Hyène, contactée pour détruire la réputation d’Alex Bleach. Elle est accompagnée dans ses expéditions par Anais, un personnage beaucoup plus en retrait dans le roman. Lors d’une masterclass, Cathy Verney s’est expliquée sur ses choix et elle est également revenue longuement sur la musique, autre personnage essentiel du roman et de la série.

équipe de Vernon Subutex

Hors compétition était présentée également la série sulfureuse (interdite aux moins de 16 ans) de Gregg Araki, Now Apocalypse, qui suit les pérégrinations de trois amis à Los Angeles, en quête d’amour, de sexe et de gloire.

équipe de Now Apocalypse

NOS4A2,adaptée du roman de Joe Hill, a remporté un vif succès auprès du public. L’acteur Zachary Quinto avait fait le déplacement pour présenter cette série aux accents surnaturels.

NOS4A2

Trois séries anglaises ont été présentées en avant-première : Beecham House de Gurinder Chadha avec notamment Grégory Fitoussi et Tom Bateman, The Rook avec le trio Emma Greenwell, Joely Richardson et Olivia Munn et la série Years and Years en clôture.

équipe de The Rook
équipe de Beecham House

CANNESERIES a aussi permis aux curieux et passionnés de rencontrer des acteurs, scénaristes et équipes de séries. Le temps le plus fort du festival a été sans aucun doute la masterclass de Diana Rigg, inoubliable Emma Peel dans Chapeau melon et bottes de cuir.

Diana Rigg

Durant ces quelques jours, se sont succédé à la salle Miramar les équipes de Plus Belle la vie, Les mystères de l’amour ou Alice Nevers. Autres temps forts de cette édition : la masterclass d’Odile Vuillemin ; Amel Bent, Sylvie Hoareau et Melha Bedia sont venues parler de Kings, la série de Canal Plus où les femmes se griment en hommes durant quelques heures. Ramzy Bedia était là pour évoquer la deuxième saison de Calls sur Canal Plus, la série qui s’écoute, plus qu’elle ne se voit, plongeant le téléspectateur dans l’angoisse.

Ramzy Bedia
Les Mystères de l’Amour
Plus Belle la vie
Jean-Michel Tinivelli et Marine Delterme
Odile Vuillemin
équipe de Kings

Cette deuxième édition de CANNESERIES, collée au MIPTV, a remporté un beau succès. 25 000 spectateurs ont assisté aux projections, environ 5000 de plus que l’année dernière. Vivement la saison 3 !

A propos laurence ray

A lire aussi

le-patient-bd-timothe-le-boucher-glenat

Le patient, le nouvel album de Timothé Le Boucher

Le patient est le nouveau récit coup de poing de Timothé Le boucher, une bande ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.