Canneseries saison 5 : bilan et palmarès

La cinquième édition du festival Canneseries qui s’est tenue du 1er au 6 avril a été un véritable succès. Les projections au palais des festivals ainsi que les rencontres et débats à l’espace Miramar ont attiré un très grand public. Cette année a été marquée également par le retour des séances de dédicaces des comédiens de séries quotidiennes à succès (Demain nous appartient, Ici tout commence et Plus belle la vie). Des séries de qualité qui dressent un état des lieux du monde dans lequel on vit, des stars du petit écran (Gilian Anderson, l’agent Scully de la série X -Files était là) : tous les ingrédients étaient réunis pour que cette édition soit réussie. Retour sur canneseries saison 5.

Sydney Sweeney et Gilian Anderson récompensées lors de la soirée d’ouverture

Canneseries saison 5 a débuté dans une ambiance glamour puisque deux comédiennes de deux générations différentes ont été récompensées : Sydney Sweeney et Gilian Anderson. La jeune actrice, révélation de la série phénomène Euphoria, a illuminé le tapis rose avant de recevoir sur la scène du grand auditorium le Madame Figaro Rising Star Award. Quant à Gilian Anderson, multi-récompensée et reconnue comme une actrice mythiques depuis son interprétation de l’agent spécial Dana Scully dans X-Files, elle a reçu le Variety Icon Award, sous l’ovation du public. Le lendemain, lors d’une rencontre organisée à l’espace Miramar, elle est revenue sur sa carrière et sa participation notamment à des séries à succès telles que The Crown ou Sex Education. Elle a aussi longuement parlé de théâtre, et notamment de son interprétation de Blanche dans la célèbre pièce de Tennessee Williams, Un tramway nommé Désir.

 

Des séries françaises de qualité

Cette saison 5 a été marquée par la projection de plusieurs séries françaises de qualité.

En compétition, la France était représentée par une seule série diffusée prochainement sur Arte : Jeux d’influence, les combattantes, réalisée par Jean-Xavier de Lestrade, et portée par la formidable Alix Poisson en journaliste d’investigation, qui nous plonge au coeur d’un scandale sanitaire.

Hors compétition, le public a pu découvrir les deux premiers épisodes de Visions, qui sera diffusée prochainement sur Tf1. Une grande partie du casting avait fait le déplacement sur le Pink carpet : Louane Emera, Marie-Ange Casta, Soufiane Guerrab, Anne Marivin et le jeune Léon. Visions met en scène un petit garçon qui “voit” des morts. Louane Emera incarne la psychologue qui va l’aider. Quant à Marie-Ange Casta, elle est sa maman un peu désemparée face à cette situation. La série que l’on peut qualifier à la fois de policière et de  psychologique, a fait belle impression auprès du public de Canneseries.

Toujours Hors Compétition, nous avons pu voir les deux premiers épisodes de la série Infiniti, avec Céline Sallette diffusée actuellement sur Canal+. La nouvelle création originale de la chaîne, où le thriller côtoie la science fiction, entre la terre et l’espace réussit le pari  d’envoûter et de susciter l’angoisse. De nombreux ingrédients qui font d’Infiniti une série de grande qualité.

Cette cinquième édition s’est achevée dans une ambiance festive avec la présentation des deux premiers épisodes de Le Flambeau, les aventuriers de Chupacabra, la nouvelle création pour Canal+ de Jonathan Cohen, qui avait déjà enchanté le Palais des Festivals avec La flamme lors de la première édition de Canneseries. Marc, son personnage, participe désormais à un jeu d’aventures sur une île paradisiaque. Des répliques savoureuses, des situations très drôles : la salle, archi pleine, a ri de bon coeur, d’autant plus qu’une grande partie du casting était aux côtés de Jonathan Cohen (Géraldine Nakache, Laura Felpin, Natacha Lindinger, Thomas Scimeca, Jérôme Commandeur, sébastien Chassagne, Jonathan Lambert, Mister V).

De nombreux invités

Outre les séries en compétition, le Festival a proposé plusieurs rencontres avec le public.

Le chanteur Soprano a attiré les foules en venant présenter “À la vie, à la mort” qui sera diffusé prochainement sur Disney+. Dans ce documentaire qu’il a conçu avec ses amis d’enfance, il revient sur son parcours et son enfance dans les quartiers nord de Marseille. Le public a pu voir les deux premiers épisodes de cette série documentaire très prometteuse. On y découvre un homme très fidèle à ses amis et à sa ville.

Charles Berling était accompagné du réalisateur Frédéric Mermoud pour présenter les deux derniers épisodes de la mini-série, L’île aux 30 cercueils, adaptée d’un roman de Maurice Leblanc.

Sara Mortensen et Lola Dewaere, alias Astrid et Raphaëlle ont répondu aux nombreuses questions du public, à l’issue de la projection d’un épisode inédit de la série de France 2, qui suit les aventures policières et amicales de ces deux jeunes femmes.

Fabienne Carat et Franck Semonin étaient également à l’espace Miramar pour présenter la première partie du double épisode final de “Section de recherches.”

Cette nouvelle édition a vu le retour des séances de dédicaces. C’est à la gare maritime que se sont pressés les fans de Demain nous appartient, Ici tout commence ou Plus belle la vie pour échanger quelques paroles avec les comédiennes et comédiens qui avaient fait le déplacement à Cannes.

Le palmarès

Pour décerner le palmarès de cette édition, la présidente du jury Fanny Herrero (créatrice notamment de la série Dix pour Cent), était entourée de la comédienne Anne Marivin, des comédien Sami Outalbali (vu notamment à la télévision dans Sex education et au cinéma récemment dans Une histoire d’amour et de désir qui lui a valu une nomination aux César), Denis O’Hare (This is us, True blood, Big little lies) et Olafur Darri Olafsson, et du compositeur Daniel Pemberton.

La série israelienne The Lesson est repartie avec deux récompenses : celle de la meilleure série et de la meilleure interprétation pour Maya Landsmann. La série canadienne Audrey est revenue a reçu le grand prix Dior ainsi que le prix spécial d’interprétation. Souls, la série allemande a également été récompensee deux fois, en recevant le prix du meilleur scénario et de la meilleure musique.

Dans la catégorie séries courtes, le jury était présidé par le romancier et scénariste Anthony Horowitz. Il y avait à ses côtés la comédienne Chinenye Ezudu et le comédien et compositeur Marc Ruchmann. Ils ont décerné le prix de la meilleure série courte à Hacked. Le prix Dior de la révélation est revenu à la série canadienne Complètement lycée.

Rendez-vous l’année prochaine pour la sixième édition de Canneseries.

 

A propos laurence ray

A lire aussi

Venise-adaptation-BD-michel-lafon

Venise – Une adaptation de la pièce théâtrale de Jorge Accame

Venise est une adaptation de la pièce à succès de Jorge Accame, en bande dessinée, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com