Ces Youtubeurs et la justice

La justice s’intéresse aux affaires des YouTubers

Depuis quelques années, les médias relatent les démêlés de ces vedettes du web, avec les internautes. La justice est là, pour enquêter, pour sanctionner le cas échéant. Les délais sont souvent longs et les résultats attendus, ne sont pas toujours à la hauteur des plaintes. “Ces Youtubeurs et la justice” est un titre qui met en lumière des personnalités, et des affaires en cours, ou jugées : Le point sur quelques retentissements dans les médias.

Bien entendu, certaines histoires sont en cours d’instruction, le but de cet article, est d’essayer de comprendre, pourquoi notre société développe des affaires judiciaires autour de ces personnalités aux millions d’abonnés. Par des plaintes à leur encontre, me direz-vous ? Oui mais pas que ! vais-je vous répondre dans cette enquête, qui je le rappelle n’a pas la vocation de condamner les protagonistes, mais plutôt de vouloir avoir un éclairage sur ces Youtubeurs célèbres !

En ce début d’année 2022, “Babybel” alias Pascal Cardonna a été jugé à Nîmes, par le tribunal…

Jeremstar s’est exprimé sur les médias “Mon nom a été mêlé à cette affaire, je n’ai jamais été jugé ni condamné, je regrette que les médias ont relaté les faits en mentionnant mon nom, je ne veux plus avoir aucun lien avec Pascal Cardonna, je condamne fermement les faits, je suis solidaire avec les victimes abusées…”https://www.francenetinfos.com/polemique-jeremstar-victime-dun-revenge-porn-175152/

Les faits : L’un d’entre eux, un Lunellois de 16 ans au moment des faits, accuse l’ancien journaliste de France Bleu, d’agression sexuelle.

Babybel sur Snapchat & Youtube (captation écran)

4 victimes ont déposé plainte dans cette affaire Nîmoise, pour des agressions qui auraient eu lieu entre 2015 et 2017. Le tribunal Gardois attendait les explications de l’ancien journaliste ce mardi à Nîmes. Pascal Cardonna, à la barre, nie avoir beaucoup bu lors de ces soirées mais il reconnaît avoir été “un peu lourd” . Il minimise les faits, accompagné par sa défense, il explique alors : “avoir dragouillé les jeunes gens lors de ces soirées” dans son appartement, qui selon le président du tribunal, “avec des spots et des sièges rouges ressemble plus à une boîte de nuit qu’à un appartement” (images sur Snapchat encore visibles sur la toile de l’intérieur des lieux).

L’ancien homme des médias et Youtubeur qui affichait des centaines de milliers de vues sur le web le dit “il ne faisait pas de différence entre mineurs et majeurs” (les mineurs étaient accompagnés par leurs parents) pour des soirées “bon enfant”, niant toute agression à connotation sexuelle. Maître Christophe Dubourd, l’avocat de Jean-Pascal Cardonna (son vrai nom dans le civil), explique ” Mon client participait à un concept de modules vidéos sur internet avec Jeremstar, il n’a jamais été question de relations sexuelles, j’ai plaidé la relaxe d’ailleurs“.

Le magistrat Nîmois a confronté Pascal Cardonna aux sms à caractère sexuel envoyés aux jeunes hommes, preuves pour lui de nombreuses avances insistantes. Malgré cela, le prévenu nie tous les faits reprochés. Le Tribunal de Nîmes a donné son verdict : “Babybel” devra purger 6 mois avec un bracelet électronique (2 ans, pour une peine avec sursis probatoire, avec inscription au fichier des délinquants sexuels). À ce jour, l’ancien journaliste se donne le temps d’analyser la sanction, afin de faire “appel” !

L’influenceur Thierry Casasnovas dans la tourmente médiatique !

Le célèbre naturopathe est dans l’oeil de la justice. Une information judiciaire, notamment pour des faits “d’exercice illégal de la médecine”, a été ouverte à la fin de l’été 2020 à l’encontre du naturopathe Thierry Casasnovas, l’ex-spécialiste du jeûne et du crudivorisme sur Youtube, est depuis sous la surveillance des enquêteurs de la police de Perpignan.

Cet influenceur, basé dans le village de Taulis à une trentaine de kilomètre de Perpignan, a était l’un des Youtubeurs Francais les plus influents dans le domaine de la “Santé Naturelle”, avec 525.000 abonnés et des dizaines de millions de vues cumulées, sa chaîne Youtube cartonnait littéralement, avec 84 110 931 vues au compteur. Dans la vallée du Vallespir, le quadragénaire est une véritable star et ses vidéos sont encore très commentées, aujourd’hui, sans que cela nuise à sa notoriété.

Thierry Casasnovas “Regenere” sur Youtube

Thierry Casanovas disait être “harcelé par les instances publiques”, en particulier du fait de la “Miviludes” (mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) qu’il qualifiait de “police de la pensée”. Aujourd’hui le Youtuber relate des témoignages et donne peu de conseils, sachant que ses propos sont analysés.

Il prodigue toujours des conseils sur son site, et évoque ne pas se substituer aux avis médicaux, qu’il respecte entièrement http://www.regenere.org

Papacito et la plainte d’un candidat aux élections présidentielles !

Rappel des faits : Une enquête a été ouverte mercredi 9 juin 2021 pour «  provocation publique non suivie d’effet à la commission d’atteintes à la vie  » visant le Youtubeur  «  Papacito  », auteur d’une vidéo simulant le meurtre d’un électeur LFI, a annoncé le parquet de Paris, sollicité par l’Agence France-Presse.

Depuis, les investigations ont été confiées à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). À l’écart des médias mainstream, Papacito est catégorisé dans la rubrique “droite identitaire”, ce que réfute le Youtubeur que lui se définit plutôt un amuseur du web

Dans cette vidéo sur YouTube, depuis retirée, le vidéaste Papacito déclarait à l’époque: « Il y a 6 % de gens qui votent pour le parti de Jean-Luc Mélenchon dans ce pays, peut-être qu’ils seront démunis s’il se passe quelque chose de pas prévu dans les années prochaines, mais qu’est-ce qu’on peut faire pour ces gens-là ? ». L’ironie chez le vidéaste de son vrai nom Ugo Gil Jimenez, est la marque de fabrique de cet “artiste” du web.

Papacito un Youtubeur qui se met en scène

Cette vidéo avait été vivement dénoncée par le candidat de La France insoumise (LFI) à la présidentielle Jean-Luc Mélenchon, qui avait annoncé, lundi, le dépôt d’une plainte. Fabien Roussel (PCF), autre candidat à la présidentielle, avait également annoncé «  saisir le procureur  ». Depuis l’affaire est toujours en instruction  même si « Le gouvernement de la République condamne sans réserve et de la manière la plus ferme », avait déclaré, le Premier ministre, Jean Castex, à l’Assemblée nationale.

Norman, la Star Française du web, où en est la plainte à son encontre ?

En 2020, une jeune prénommée Maggie Desmarais avait ainsi pris la parole pour dénoncer les agissements de Norman Thavaud avec qui elle avait entamé, “une relation virtuelle” alors qu’elle n’avait que 16 ans (d’après ses dires). Norman, 30 ans à cette époque n’aurait pas hésité à profiter de son statut pour demander à cette jeune fan de régulièrement lui envoyer des photos d’elle dénudé, voir nue. Très fan, la jeune femme aurait alors convenu à lui envoyer des photos d’elle au fil des mois.

Norman sur YouTube “captation écran”

La jeune québécoise a été jusqu’au bout de ses reproches, d’abus du YouTuber et a porté plainte en prenant soin de transmettre toutes ses preuves à la police.Maggie Desmarais témoigne en détail
Un après avoir déposé sa plainte, elle revendique un “amour virtuel”, se dit victime des demandes de Norman, qui l’aurait sollicitée plusieurs fois, sans qu’elle puisse mettre une fin à sa correspondance. Norman, quand à lui, n’a jamais reconnu le “harcèlement” et se dit étranger à la relation d’amour avec l’internaute. Celui-ci en couple avec l’influence Martha Gambet, papa d’une petite fille et beau-papa de Lou, s’est expliqué sur ses correspondances avec les internautes “Je n’ai pas le temps d’écrire à tous mes fans, mon travail de blogueur me prend tout le temps !”.

Le dossier concernant la plainte n’a toujours pas été jugé !

Marvel Fitness le spécialiste de la musculation condamné à deux ans de prison, dont vingt-deux mois avec sursis…

On le croyait invincible, Habannou S a été condamné en appel en septembre 2021. Pour cette affaire de cyberharcèlement, “c’est une première” pour Maitre Laura-Alice Bouvier avocate de parties civiles. Marvel Fitness avait fait deux mois de préventive à l’automne 2020, et ne sera pas obligé de retourner en prison. Alors le Youtubeur condamné pour des propos violents “Demain, je lui mets une fin de carrière à cette pute”…Sur cette charge de discours, Habannou explique que sorties de leur contexte, les propos peuvent être mal perçus, se réfugiant dans la satire, l’homme du web a reconnu que cela a pu choquer, mais qu’il n’avait aucune intention haineuse.

Toujours populaire avec sa chaine active depuis le 16 décembre 2020, ce sont les 2 217 444 vues qui ont touché les internautes, qui font que Marvel Fitness a affiné ses vidéos “plus de violence sur les personnes, les commentaires sont aussi plus modérés !” s’accorde t’il à dire.

Eric Fontaine

 

 

 

A lire aussi

Delphine Jubillar : Son corps retrouvé grâce à l’archéologie forensique ?

Voilà plus d’un an que cette jeune infirmière a disparu, laissant dans le doute toute …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com