Accueil / Culture / Littérature / BD / CLUES, T.3 : Cicatrices chez Akiléos

CLUES, T.3 : Cicatrices chez Akiléos

Il y a quatre ans, Mara, jeune dessinatrice que la communauté des internautes avait déjà découverte en la suivant sur son blog, publiait son premier album, CLUES, aux éditions Akileos. Cette histoire d’une jeune femme détective dans le Londres du 19éme siècle devenant la coéquipière de l’inspecteur Nathanael Hawkins, fin limier de Scotland Yard, et tenant tête dans ce milieu fortement masculin et souvent hostile, surprenait par son dynamisme et sa fraicheur. Au point d’arriver à nous captiver malgré un sujet rebattu et des enjeux peu originaux dans un cadre des plus classiques. Sans doute le charme de sa pétillante héroïne à la chevelure rousse, Emily Arderen, y était pour quelque chose mais aussi cette efficacité d’un récit bien ficelé soutenu par une narration d’une plaisante fluidité. Le trait cartoony de Mara et la justesse de son utilisation des couleurs nous plongeaient dans une ambiance victorienne à la fois joliment pittoresque et délicieusement sinistre.

Mara aura pris son temps pour donner une suite à sa série (deux années de travail entre chaque tome), construisant ainsi patiemment son intrigue et son univers. Ici, l’héroïne, Emily disparait donc pour laisser place à Hawkins qui devient le temps d’un tome le personnage central. Cicatrices est pourtant moins un one-shot en fait qu’un long flash-back qui va dévoiler toutes les connexions entre le futur grand policier de Scotland Yard et un autre personnage important de la série, la mère d’Emily pour ne pas la citer. Débarrassé de son intrépide rouquine et de ses confrontations piquantes avec son taciturne coéquipier, ce troisième opus apparait encore plus sérieux et un peu plus sombre que les précédents au fur et à mesure que l’intrigue avance vers son tragique dénouement.

Il y a néanmoins pas grand chose à dire de nouveau sur le travail de Mara : les qualités dont elle faisait preuve des son premier album sont toujours là, mieux, elle gagne en élégance et le carnet de croquis placé en fin de livre en est aussi la preuve. C’est sans doute ce qui fait qu’on lit cet album avec plaisir, sans jamais s’ennuyer. Néanmoins, ce long flash-back place un peu ce nouveau tome comme un récit de transition dans l’économie du déroulement de la série et on aurait peut-être aimé que Mara profite de ce pas de côté narratif pour nous surprendre un peu plus. Pour l’instant, CLUES préfère donc lentement suivre son petit bonhomme de chemin et reste une série modeste et divertissante qui laisse à penser que sa jeune créatrice en a encore pas mal sous le coude. Elle pourrait nous gâter avec le bouquet final du quatrième tome qui sera aussi vraisemblablement le dernier.

CLUES, T.3 – Cicatrices chez Akiléos  disponible depuis le 20 septembre

A propos Agence

A lire aussi

42eme rue et comédies musicales Vol 1 1935-1968 : un livre et un vinyle de référence sur la comédie musicale

Depuis quelques années les comédies musicales connaissent un formidable regain de popularité, toutes générations confondues. ...

Lire les articles précédents :
La Bulle Bleue : Un projet inédit en région Languedoc Roussillon

 « La Bulle Bleue est à son démarrage. Elle  réunit un groupe d’une vingtaine de ...

« Un peu de bois et d’acier »: le dernier Chabouté vient de sortir chez Vent d’Ouest!

Le style très personnel de Christophe Chabouté et son incroyable maitrise du noir et blanc ...

La Sophrologie en mouvement.

Alain Zuili , directeur de l’Institut, a été le premier en France à créer en ...

Fermer