Accueil / Sport / Cyclisme / Europcar voit double avec Rolland

Europcar voit double avec Rolland

Pierre Rolland, co-équipier de Thomas Voeckler s’est imposé lors de la 11ème étape du Tour, reliant Albertville à La Toussuire/Les Sybelles. Il remporte ainsi sa 2ème étape, après celle gagnée l’an dernier à l’Alpe d’Huez. Il devance un autre français récent vainqueur d’étape, le jeune coureur de la Fdj-Bigmat, Thibault Pinot. Christopher Froome termine 3ème.

L’échappée belle

Les quatre ascensions de la grande étape des Alpes du Tour 2012, n’a nullement impressionné les attaquants du jour. Ils se précipiteront à l’avant de la course par petits groupes, auxquels l’équipe du maillot Jaune, Bradley Wiggins accorde quelque liberté.

Ils seront une trentaine à collaborer en tête pour faire vivre cette échappée et franchir les premières pentes menant au col de la Madeleine. L’échappée se reconstituera autour de  7 coureurs : Koren, Martin, Riblon, Hoogerland, Sorensen, Kiserlovski et Vinokourov.
Alejandro Valverde rejoindra ce groupe qui se retrouvera composé de 28 coureurs au fil des kilomètres et des contre-attaques.

Peter Velits escalade la Madeleine

L’équipe Europcar imprime le tempo donné à l’échappé durant la majeur partie de l’ascension du col de la madeleine, classé en Hors Catégorie, mais dans le dernier kilomètre, c’est Peter Velits qui sera le plus réactif pour aller empocher les 25 points attribués au premier coureur à franchir le col, pour le classement du meilleur grimpeur, récompensé par le maillot à pois que portait aujourd’hui, le vainqueur d’hier, Thomas Voeckler.
Le groupe Maillot Jaune concédera un retard de 2 minutes et 55 secondes sur la tête de course au passage du col.

 

Evans avait un plan

Avec Kessiakoff, Peter Velits creuse un écart dans la descente, mais dès le début de l’ascension du col de la Croix de Fer, un groupe de 22 coureurs se lance à l’assaut de cette deuxième ascension, mais le rythme imposé par l’équipe Europcar, en particulier par Christophe Kern, aboutit à une sélection naturelle. Pierre Rolland partagera ses efforts avec Kessiakoff, Horner, Sorensen, Kiserlovski, Ten Dam, Martin, et Kiryenka. Le coureur d’Europcar accélère dans les derniers hectomètres pour engranger les points pour le classement du meilleur grimpeur, mais il sera battu par Kessiakoff qui remporte le souvenir Henri Desgrange.
Pendant ce temps, Cadel Evans tente de mettre à exécution un plan d’attaque : après une attaque du meilleur jeune, Tejay Van Garderen , l’australien lâche au kilomètre 81,5 le groupe maillot jaune, réduit alors à 8 coureurs (Wiggins, Froome, Porte, Rogers, Nibali, Pinot, Van den Broeck, Brajkovic). Malgré le soutien de ses co-équipiers Amaël Moinard et de Tejay Van Garderen, Evans n’arrive pas à dépasser un écart supérieur à 20 secondes sur le maillot jaune. Les Sky travailleront en douceur et l’australien rentrera dans le groupe maillot jaune à 5 kilomètres du col de la Croix de Fer.

Une petite chute

Les hommes de tête poursuivent leur raid dans la montée vers le col du Mollard, où Pierre Rolland, qui bascule en tête, n’est plus accompagné que par 2 coureurs, Kiryenka et Kiserlovski.
Le trio deviendra un quatuor avec le retour de Chris Sorensen. Ils aborderont l’ascension finale avec 1 minute et 15 secondes d’avance sur Ten Dam et Velits, 3 minutes 30 secondes sur le peloton.
Entre temps, Pierre Rolland a dû fournir un effort supplémentaire pour rentrer dans le groupe auquel il appartenait suite à une chute sans gravité à 26 kilomètres de l’arrivée.

 

L’addition d’Evans

Le train de l’équipe Sky imprime son rythme habituel en fin de course, dans la montée vers la Toussuire mais les 3 minutes d’avance du groupe d’échappés peuvent encore être suffisantes pour s’imposer. C’est Pierre Rolland qui le premier lancera à plusieurs reprises les hostilités pour finalement s’isoler à 10 kilomètres de l’arrivée. Derrière une explication se joue entre les favoris, Vincenzo Nibali portera les attaques les plus franches, d’abord à 12 kilomètres puis à 10 kilomètres suite à l’accélération de Brajkovic, Van den Broeck puis Pinot. Mais le travail de Froome et Wiggins, éliminera Cadel Evans à 6,5 kilomètres de l’arrivée, et permet de revenir sur les 4 hommes intercalés. Pendant ce temps-là, Pierre Rolland fille vers sa 2ème victoire d’étape avec 55 secondes d’avance sur Thibaut Pinot, qui règle le groupe maillot jaune au sprint. Cadel Evans paye l’addition de ses efforts et ajoute 1 minute et 26 seconde de retard sur le maillot jaune, temps qui lui fait quitter le podium provisoire du Tour.

A propos AnthonyJ

A lire aussi

the-wild-immersion-realité-virtuelle-VR

The Wild Immersion – La Réalité Virtuelle au coeur de la faune sauvage

The Wild Immersion (Immersion Sauvage) Une expérience de réalité virtuelle qui vous téléporte au plus ...

Lire les articles précédents :
Les Tonnerres de Brest 2012, J-1, tout savoir

En ce dernier jour de préparatifs, tandis qu'à terre, chacun s'affairait à donner la touche ...

A Lyon, le 15 juillet ne ratez pas le TristarLyon

Amateurs de triathlon, à vos agendas ! La 2e édition du TristarLyon a lieu le 15 ...

Festival Terres du Son 2012 (13-15 juillet), c’est (presque) parti

Plus que quelques heures avant que ne débute la 8ème édition du festival Terres du ...

Fermer