Accueil / Culture / Littérature / BD / La ville d’Ys, tome 2, Morgane la rouge, aux éditions Dargaud.

La ville d’Ys, tome 2, Morgane la rouge, aux éditions Dargaud.

La Folie GradlonParu aux éditions Dargaud le 6 septembre 2013, le deuxième tome de La ville d’Ys, Morgane la rouge, entraîne le lecteur dans l’histoire mythique de la cité bretonne engloutie. La ville d’Ys prend naissance dans ce tome sous les traits de Raquel Alzate et dans le scénario de Rodolphe.

Graldon est rentré de son voyage intemporel dans lequel il avait été entraîné par Magdalen. Il chasse le sanglier en forêt, à son retour, sa fille, Dahut, jeune enfant de sept ans court dans les bras de son père. L’évêque Corentin et Gwénolé, un homme d’église, discutent et s’inquiètent de l’état de Gradlon, en effet cela fait sept ans que le roi  reconnaît à peine ses hommes et ne parle pas, quant à sa fille, elle semble étrange, elle parle toute seule, elle ne retient pas les chants et ni les prières, elle sait pourtant très bien lire et écrire, et ne parait pas si bête que ça. Sur ces faits, l’évêque Corentin souhaite la suivre de plus prêt et désire l’emmener à Quimper afin qu’elle puisse recevoir une bonne éducation chrétienne, il la renommera Agnès. C’est dans cette ville que grandira Dahut et son père, après quelques tumultueuses épreuves…

la-ville-d-ys-bd-t2-morgane-la-rouge-dargaud-extraitLe scénario de Rodolphe est toujours marqué par le registre des légendes et grandes épopées celtiques, cette histoire médiévale fantasy continue avec la jeunesse de Dahut, et son fort caractère de jeune femme. L’histoire grandie en fonction de cette enfant qui évolue tout au long de la bande dessinée. Le lecteur apprend au fur et à mesure qui elle est, ce qu’elle veut et recherche, le récit fantastique se développe autour d’elle, Dahut, enfant mystérieuse et curieuse. Le mystère est ménagé habilement, la jeune enfant et surtout la jeune femme arrive à troubler le lecteur, quant au dessin de Raquel Alzate, il reste somptueux, féérique, doux, très travaillé pour le détail de l’architecture.

Ce second tome de La ville d’Ys est une suite ensorcelante, envoûtante, magnifiquement bien écrite et développée avec des cases admirables, de grandes beautés.

Céline Durindel,

lire mes derniers articles.

A propos celine.durindel

A lire aussi

IAM de Grégory Aimar, Transhumanisme une nouvelle religion ?

Paru aux éditions Edilivre, IAM de Grégory Aimar présente sous forme de fiction d’anticipation une ...

Lire les articles précédents :
9 MOIS FERME: la critique en avant-première du nouveau film d’Albert Dupontel

Dans le paysage toujours un peu triste de la comédie française, dans lequel la réconciliation ...

Pour vos prochaines vacances, visitez Strasbourg !

Si vous avez la chance de partir en vacances, optez pour quelques jours à Strasbourg. ...

Mon premier livre de pochoirs, aux éditions Nathan.

Paru ce 5 septembre 2013, Mon premier livre de pochoirs vient compléter la collection Haut ...

Fermer