Accueil / Culture / Les Suds à Arles, un air Brésilien avec Gilberto Gil, qui fait danser !

Les Suds à Arles, un air Brésilien avec Gilberto Gil, qui fait danser !

Gilberto GIL à Arles

Ouverture, des concerts au Théâtre Antique d’Arles avec Giberto Gil e Amigos…Magnifique Mayra Andrade qui a ouvert le live endiablé du Maestro Brésilien. Une tournée intitulée « Refavela 40 », où le chanteur s’est secondé de Chiara Civello, Mestrinho et Bem Gil. Avec les membres de sa famille Gilberto Gil et El Hermeto Pascoal le groupe a magnifiquement interprété, ces grands succès internationaux repris en choeur par le public venu nombreux !

Le chanteur et interprète Brésilien vient de fêter ses 76 ans (26 juin). Bien entendu le titre phare « Toda Menina Battiana » joué dans un répertoire qui rétrospectivement, a mis en avant les sonorités du groupe musical, a permis au public de se retrouver un temps à Salvador de Bahia, ville natale de l’artiste.

Pour celui qui a travaillé avec Jimmy Cliff, et qui a sorti une version de « No woman, No cry », la musique constitue un véritable dialogue culturel. En phase avec un public demandeur de sonorité tropicale, le « Maestro » a pu établir une vraie communion avec les spectateurs…Pour Gilberto Gil, l’importance d’une générosité et d’un dialogue avec le public, participe à un phénomène bien connu sur scène : Le Partage !

Gilberto Gil e Amigos

Cet ancien Ministre de la Culture Brésilienne, est surement l’un des apôtres de ces sonorités latines et africaines qui s’unissent, dans ces grandes messes musicales, lors des tournées internationales. « La Musica Popular Brasileira » s’est jouée de ses plus grands succès : Patuscada de Gandhy, Balafon, Refavela…

Soucieux d’une culture humaniste, Gilberto Gil distille dans ses chansons des rythmes percussifs d’Afrique noire. On imagine en l’écoutant la traite négrière du Cap vert au Brésil. bien sûr, pour une idée plus précise des 40 ans de son mythique album « Refavela », le « Maestro » a permis à son équipe de pousser leur voix, dans l’antique lieu Romain…Après Lucibela qui elle avait investi la cour de l’Archevêché, plus tôt en soirée.

Au fond, à Arles pour cette 23ème édition des hommes et de la musique, l’exil sera au coeur des sonorités, mais aussi le symbole d’une pluralité musicale et artistique, va encore cette année vibrer, dans toute la ville d’Arles !

Pour le programme et le résumé en images : http://www.suds-arles.com

Eric Fontaine

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

saloon-cique-eloize-paris

Le Cirque Eloize dans Saloon – Le 13eme Art – Paris

Saloon, une comédie acrobatique et musicale digne des plus grands westerns. La célèbre compagnie circassienne ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.