Accueil / Culture / Littérature / BD / L’éveil – L’histoire d’un hypocondriaque

L’éveil – L’histoire d’un hypocondriaque

L’éveil est une bande dessinée de Vincent Zabus et Thomas Campi, à paraître aux éditions Delcourt, le 8 avril 2020. Une histoire étonnante, comme une fable contemporaine, d’un jeune homme hypocondriaque qui rencontre une drôle d’artiste.

l-eveil-bd-delcourtDans la rue, Arthur tente de se rassurer. Il se dit de se calmer, que ce n’est rien, que c’est comme les autres fois. Il angoisse et se gâche la vie. Alors, il essaie de se concentrer sur sa respiration. Puis, il se présente aux lecteurs, il se nomme Arthur, et il est à Bruxelles, fin 2016. C’est ici que son histoire débute, un peu mal, car il a une étrange sensation dans ses mains, comme un léger picotement. Du coup, ça l’inquiète et c’est exactement le type de situation où son cerveau s’emballe et se focalise sur un scénario catastrophe. Un symptôme insignifiant qui cache un truc gravissime… Il tente de penser à autre chose, en passant devant une vitrine qui diffuse les informations, dans lesquelles Donald Trump n’est pas favorable dans les sondages ! Il continue d’expliquer qu’un évènement va radicalement changer sa vie et que cela a un lien avec l’ombre d’un monstre qui apparaît sur la façade d’un immeuble…

l-eveil-bd-delcourt-extraitLa bande dessinée est surprenante, avec le héros qui interpelle directement les lecteurs, présentant son histoire. Arthur est hypocondriaque, il s’inquiète pour un rien et ne semble pas faire grand-chose de sa vie, mais tout va basculer, le jour où il va tomber sur Sandrine. Une jeune femme énigmatique, avec un objectif assez curieux, un projet fou, pour tenter d’ouvrir les yeux des gens sur le monde, l’existence… Un homme qui ne maîtrise pas son destin, et qu’il va prendre en main, grâce à cette jeune femme, qui va le pousser, le bousculer, le faire aller au-delà de ses limites. Le personnage principal est très curieux, fantaisiste, s’adressant à lui-même, à des personnes intérieures, son lui enfant, sa mère et de jeunes femmes, et aux lecteurs, malgré tout le scénario tient bon et offre un bon moment de lecture. Le dessin est également plaisant, avec un trait très fin, fluide, vif et détaillé, des personnages expressifs et un bel univers assez réaliste.

L’éveil est une bande dessinée très bien menée, curieuse, intéressante et captivante, qui raconte l’histoire d’un hypocondriaque, qui va rencontrer et aider une jeune femme, qui a le projet fou de faire ouvrir les yeux des gens, à travers un concept original.

A propos celine.durindel

A lire aussi

detours-insolites-en-bourgogne-ouest-france

Détours insolites en Bourgogne

Détours insolites en Bourgogne est un ouvrage des éditions Ouest-France, paru en mars 2020. Un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
garde meuble pour le rangement
Besoin d’un garde meuble pour le rangement ou le déménagement ?

Vous avez des projets de rénovation ou de réaménagement à faire ? Il faudra de ...

ouverturedelapeche
Saison 2020 : Que la pêche commence !

Avec l'arrivée concernant la saison de la pêche voilà de quoi faire des heureux parmi ...

Kiroho : les disparus de bois-sur-mer rémi guerin brunowaro
Kiroho : Les disparus de Bois-sur-mer de Rémi Guérin & Brunowaro

Nouveauté BD : découvrez "Kiroho : Les disparus de Bois-sur-mer" de Rémi Guérin & Brunowaro. Une ...

Close