Accueil / Culture / Littérature / BD / Motor Girl, le premier volume de l’intégrale

Motor Girl, le premier volume de l’intégrale

Motor Girl est éditée dans son intégralité, avec ce premier volume, paru aux éditions Delcourt, fin août 2018. Une bande dessinée de plus de 200 pages, de Terry Moore, qui offre un récit captivant et émouvant, d’une ex-militaire souffrant de syndrome post-traumatique…

motor-girl-integrale-1-delcourtDans une casse auto, au milieu du désert, Samantha est montée sur une voiture, pour tenter de retirer le moteur. Elle discute avec son ami, un grand gorille. Après une discussion autour des futures voitures sans chauffeur, ils retournent à leur bicoque. Aujourd’hui, le soleil tape fort, il fait 46°C. Sam aimerait bien partir de cette ville, pour voir des arbres et toucher une poignée de porte sans risquer une brûlure au deuxième degré ! Puis, elle se dit qu’elle aurait pu être pilote de course, pour conduire à fond les ballons dans les villes du monde entier. Elle envoie un mail à son client enfin de lui préciser qu’elle a trouvé le piston qui lui faut. Libby, la propriétaire de la casse, une vieille femme, vient rendre visite à Sam. Elle vient lui annoncer qu’un homme souhaiterait racheter la baraque et la casse, aussi elle souhaitait d’abord s’entretenir avec Samantha.

motor-girl-integrale-1-delcourt-extraitLe récit, découpé en plusieurs chapitres, présente une jeune femme, héroïne de guerre, qui travaille seule, isolée, dans une casse, en plein désert. Elle a pour habitude de parler seule, ou plutôt à son ami imaginaire, un gorille nommé Mike. Au fur et à mesure des pages, le réel et l’imaginaire de Sam se mêlent et s’entremêlent, au point que l’on ne sait plus ce qui est vrai ou faux. Mais le lecteur se laisse porter facilement dans cette histoire incroyable et touchante, un imaginaire dans lequel l’ex-militaire se réfugie pour tenter de trouver un but à sa vie. Des flashbacks permettent, petit à petit de comprendre les traumatismes de la jeune héroïne, tout comme ces personnages qu’elle s’imagine. La bande dessinée est captivante, très bien découpée, amusante par moment, présentant des personnages touchants et attachants. Les genres se mélangent un peu, avec des ovnis, des extraterrestres, la guerre, le désert, le traumatisme, l’héroïsme, l’imaginaire… Le dessin est somptueux, en noir et blanc, efficace et travaillé, agréable et doux, offrant quelques belles planches, ainsi que des cases émouvantes.

Motor Girl est le premier volume de cette intégrale qui sera composée de trois albums, de plus de 200 pages. Une bande dessinée touchante, renversante, sublime, qui présente une héroïne de guerre, souffrant de syndrome post-traumatique, qui vit retirée du monde, ayant pour seul compagnon un grand gorille, ami imaginaire…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Un escalier de sable, un one shot des éditions Le Lombard

Un escalier de sable est une bande dessinée de Benjamin Legrand et Djillali Defali, parue ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Il était une fois… n’importe quoi !

La collection Mes comptines à rigoler se complète avec un nouvel album coloré et amusant, ...

Les aventuriers du Transvaal – L’or de Kruger

Les aventuriers du Transvaal est une nouvelle série de Jean-Claude Bartoll et Bernard Köllé, qui ...

Les poignets vont scintiller avec Ice Watch !

Créée en 2006 par Jean-Pierre Lutgen, Ice Watch est une marque horlogère belge qui commercialise ...

Fermer