Accueil / Culture / Rencontre avec les comédiens de la série « Un si grand soleil » de France 2

Rencontre avec les comédiens de la série « Un si grand soleil » de France 2

« Un si grand soleil » est suivi chaque soir par des millions de téléspectateurs sur  France 2 après le journal de 20h. Lors de la manifestation « les héros de la télé » qui s’est déroulée le mois dernier à Beausoleil, nous avons pu rencontrer trois des comédiens de la série : Gabrielle Lazure (Marie Estrela, la mère de Claire) , Marie-Gaelle Cals, (la juge d’instruction) et Jérémy Banster (Julien Bastide, l’amour de jeunesse de Claire et père de son fils Théo).

Gabrielle Lazure, Jérémy Banster, Marie-Gaelle Cals

Depuis que la série a commencé, le succès est au rendez-vous. Lorsque les producteurs leur ont proposé de jouer dans « Un si grand soleil », les comédiens étaient excités d’être au départ d’une si belle aventure. Maintenant, après presque trois mois de diffusion, ils sont ravis du succès. Leur vie a changé ; ils se partagent entre Montpellier et Paris. Certains, comme Mélanie Maudran ont fait le choix de s’installer dans le Sud. Ils tournent très régulièrement. D’ailleurs, lorsque nous les avons rencontrés, Jérémy Banster nous a confirmé que la veille de son arrivée à Beausoleil, il était en tournage.

Au fil des épisodes, les téléspectateurs se sont attachés aux personnages. Comme l’a dit Gabrielle Lazure, les scénaristes s’inspirent quelque peu de la personnalité des comédiens pour faire évoluer les personnages. Leurs parcours, comme dans la vie, n’est pas lisse. Chaque personnage évolue suivant les épreuves qu’il rencontre, révèle des failles.

Les téléspectateurs voient tous les soirs Gabrielle Lazure dans la série mais ils pourront désormais la découvrir en tant qu’auteur. Son autobiographie, Maman…cet océan entre nous, a reçu depuis sa sortie en librairie un bel accueil de la part des critiques et du public. Mais elle n’en est pas à son coup d’essai. Elle avait déjà écrit des chansons, des scénarios pour des courts métrages ou un spectacle seule en scène inspiré de sa propre vie. Là, c’est autre chose. Dans un récit sous forme de lettre à sa mère disparue, elle raconte son enfance au Québec, évoque la drogue qui a failli lui être fatale, son départ vers la France pour devenir mannequin puis actrice, ses rencontres… Et surtout, elle fait remonter à la surface des souvenirs parfois douloureux liés à sa mère, qui, obsédée par elle-même, ne l’a pas bien aimée. Depuis longtemps, la comédienne nourrissait ce projet. Lorsqu’elle a fait part de son envie d’écrire, on lui a tout d’abord proposé de s’assurer les services « d’un nègre ». Or, elle désirait avant tout être « dans le vrai et raconter le plus fidèlement possible ce qu’elle a vécu ».  Certes, elle raconte sa vie et ses souvenirs, « sans filtres » mais ne dit-on pas que c’est lorsqu’on raconte quelque chose d’intime que l’on touche le plus à l’universel ? C’est ce que pense Gabrielle Lazure. En parlant de son parcours, elle parvient à susciter des émotions que chaque lecteur a pu éprouver. C’est l’idée de « pardonner, d’avancer et ne pas rester dans la douleur » qui l’a conduite à écrire, nous a-t-elle avoué. Un choix courageux. Quand elle avait parlé de son projet d’autobiographie à l’écrivain Michka Assayas, il lui avait conseillé de lire les six tomes de Mon combat, le récit autobiographique devenu un best-seller de l’écrivain norvégien Karl Ove Knausgaard. Dans la première partie intitulée « La mort d’un père », il  dépeint son père comme un homme alcoolique et tyrannique. Il a eu le souci de raconter avec exactitude et le plus fidèlement possible son passé. D’ailleurs, à la sortie du livre, il s’est fâché avec sa famille !

Après Beausoleil et les « héros de la télé », Gabrielle Lazure s’est rendue le lendemain au Salon du livre de Mouans-Sartoux où elle a dédicacé Maman…cet océan entre nous.  Un week-end bien rempli où elle a pu rencontrer son public.

Quant à Jérémy Banster, il ne nous a pas parlé que de son personnage dans la série, qui s’efforce d’avancer, en dépit de la présence obsédante de son amour de jeunesse qu’il ne parvient pas à oublier. Il est revenu avec nous sur La vie pure, le film qu’il a réalisé sur les dernières semaines de la vie de Raymond Maufrais, parti en solitaire dans la forêt amazonienne. Une quête initiatique tirée du livre de l’explorateur. Le film a été sélectionné dans de nombreux festivals et il a remporté des prix. Il a été diffusé récemment sur France O. Marie-Gaelle Cals figure au générique. Une belle aventure pour tous les deux.

« Un si grand soleil » avec Gabrielle Lazure, Marie-Gaelle Cals, Jérémy Banster, Mélanie Maudran, Chrystelle Labaude… est diffusé du lundi au vendredi sur France 2 à 20h45.

A propos laurence ray

A lire aussi

Sélection de livres cadeaux noël

Sélection de livres à offrir #1 : les curieux

Il reste huit jours avant Noël… Eh oui, ça passe à une vitesse folle ! ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Un peu, beaucoup, passionnément Noël, avec le calendrier de l’Avent Clarins

Clarins offre à découvrir un très beau calendrier de l’Avent, avec 24 surprises beauté, en ...

La confiserie & chocolaterie Florian propose de beaux coffrets, Noël 2018

L'année dernière, nous vous présentions la confiserie & chocolaterie Florian dans notre Dossier de Noël. ...

Calendrier de l’Avent 2018 Une Petite Mousse pour les beer-lovers

Parmi les calendriers de l'Avent que nous avons eu la chance de recevoir chez FranceNetInfos, ...

Fermer