Accueil / Culture / Musique / Concerts / Rencontre avec Michel Jonasz au Festival de Télévision de Monte-Carlo

Rencontre avec Michel Jonasz au Festival de Télévision de Monte-Carlo

A l’occasion du dernier Festival de Télévision de Monte-Carlo, nous avons eu le plaisir de rencontrer Michel Jonasz.

Michel Jonasz

Lors de la cérémonie de clôture, il était à l’honneur, en recevant le prix du meilleur acteur pour la série « Lebowitz contre Lebowitz » diffusée sur France 2 l’année dernière. Quelques heures avant que le palmarès ne soit dévoilé, il nous a parlé de George Warnier, l’avocat qu’il incarne dans la série et qui lui ressemble un peu. Tous les deux considèrent la famille comme une valeur essentielle dans la vie. Etre ensemble, prendre soin des autres est très important. Déjà, quand il était enfant, Michel Jonasz aimait être en compagnie des siens. Comme un clin d’oeil à la Côte d’Azur qu’il affectionne, il nous a parlé de la chanson « les vacances au bord de la mer », qui raconte un peu sa vie avec ses petits moments de bonheur. L’été, dans les années 60, il venait en train à Cannes avec sa mère et sa soeur. Ils allait à l’hôtel ou dans une location. Il garde de ces vacances des souvenirs merveilleux. C’était un plaisir de prendre le bateau pour aller sur les îles de Lérins. C’est d’ailleurs dans la baie de Cannes qu’il nagé pour la première fois sans avoir pied ! Il a bien grandi mais il continue à concevoir les vacances dans le même esprit : avec les enfants, la famille, les amis, les voyages et la mer. Il était donc ravi d’être à Monte-Carlo.

Son été est bien rempli et ne laisse pour l’instant pas trop de place aux vacances. Il est en tournée  avec son spectacle « Quartet ». Plus de trente ans après, il retrouve Manu Katché, Jean-Yves D’Angelo et Jérôme Regard pour des concerts exceptionnels. Depuis longtemps, ils avaient envie de se retrouver. Chaque soir, sur scène, c’est un véritable bonheur, pour eux et pour le public. L’émotion est toujours intacte. Dans les mois prochains, il va partir en tournée  avec un autre spectacle, piano voix.

Pour Michel Jonasz, le cinéma et la musique ne sont jamais trop loin loin de l’autre désormais. Pour lui, « jouer la comédie et interpréter des chansons, c’est un peu la même chose ». « Avant que la musique ne l’emporte » comme il le dit avec humour, il avait pris des cours d’art dramatique. Il se souvient de la première pièce dans laquelle il avait joué. C’était « Le temps viendra » de Romain Rolland en 1964. Le théâtre lui tient à cœur. En 2011 il a écrit, mis en scène et interprété Abraham, une pièce sur la Shoah. Il souhaitait rendre hommage à sa famille. Il est essentiel de ne pas oublier et de faire preuve de fraternité. Ces valeurs se retrouvent encore au cœur des Fantômes de la rue Papillon mis en scène par Dominique Coubes qu’il va jouer à nouveau. Cette amitié entre deux hommes victimes du racisme et de l’antisémitisme avait rencontré un beau succès la saison dernière au théâtre du Gymnase à Paris

C’est donc sur la scène d’une salle de concert, sur les planches d’un théâtre, sur le grand ou le petit écran que l’on pourra retrouver Michel Jonasz durant les prochains mois. Toujours avec le même plaisir. 

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos laurence ray

A lire aussi

Debout sur le Zinc - 3 jours debout

Debout sur le Zinc, Debout pendant 3 jours

Debout sur le Zinc, alias DSLZ s’offre pour ses 20 ans un double album live, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
999 À l’aube de rien du tout, le premier tome

Le premier tome de 999 À l'aube de rien du tout, est une bande dessinée ...

Internationaux de France de Gymnastique : J-30 avant la 20ème édition

A la rentrée 2017, les Internationaux de France de Gymnastique sont de retour à Paris ! La 20ème ...

« Bodyguard, Le Musical » à Paris et en tournée française en 2018

Bodyguard le Musical - Adaptée du film culte sorti en 1992, la comédie musicale Bodyguard débarque ...

Fermer