Accueil / Culture / Les Stooges sous l¹objectif de Jim Jarmusch

Les Stooges sous l¹objectif de Jim Jarmusch

The Stooges, ca vous dit quelque chose ? Rien que le nom claque aux oreilles. A ses débuts au milieu des 60’s, le quartet emmené par Iggy Pop a constamment redéfini les limites du rock garage, précurseur avant l’heure du mouvement punk. 

Pour ce rockumentaire hommage aux Stooges, le réalisateur Jim Jarmusch et Iggy Pop ont opté pour « Gimme Danger » issu de l’album mythique « Raw Power «. Un titre évocateur qui résume en deux mots la musique et le mode de vie hors norme de ce gang d’outlaws originaire de Ann Arbor.

Guidé par la voix rocailleuse si caractéristique d’Iggy Pop, on suit durant 1h45 l’histoire du groupe. Entrecoupées d’interviews de leur manager Danny Fields et de la petite soeur Asheton, Kathy, les images d’archives apportent une chaleur et uen émotion particulière de la part de ces musiciens légendaires dont la carrière a traversé 50 ans de musique. Tous les membres importants des Stooges- dont certains sont décédés aujourd’hui- apparaissent dans les interviews, entrecoupées de superbes images d’archives live, d’affiches, shows TV de photos en noir et blanc et  video clips. Assis face caméra, Iggy Pop raconte de façon chronologique, l’histoire du groupe. On comprend mieux leurs influences qui sont les figures du rock l’époque (le MC5 et les Who), le contexte dans lequel le groupe a émergé musicalement, culturellement, politiquement et historiquement. 

On retrouve des archives du jeune Iggy Pop, chanteur iconique et frappadingue au physique improbable (entre Noureev et l’homme préhistorique !) qui déjà à l’époque hurle comme un possédé et danse sur scène à demi nu dans une sorte de ballet démoniaque. Dans ce montage serré, on découvre que les frères Asheton et Dave Alexander étaient des personnages fascinants qui auront servis de tremplin pour la carrière solo d’Iggy Pop. Les images live rendent compte de la fureur et la primitivité scénique du groupe, notamment cette image icônique d’un Iggy possédé debout sur la foule, se tartinant le torse avec un pot de beurre de cacahuètes

Jim Jarmusch retrace leur incroyable ascension jusqu’au Panthéon du rock mais aussi leurs mésaventures en montrant leurs inspirations et les motivations de leurs premiers défis commerciaux.    

On y apprend ainsi que David Bowie prend en main un Iggy Pop à la dérive quand le groupe ravagé par la dope est viré de sa maison de disque. Bowie invite à Londres Iggy Pop, James Williamson et les frères Asheton pour enregistrer ce qui deviendra « Raw power ». Quatre ans plus tard le mouvement punk britannique émergera avec à sa tête les Sex Pistols et le Clash. Mais ça c’est une autre histoire. 

 

Jean-Christophe Mary 

 

Acteurs : Iggy Pop, Ron Asheton, Scott Asheton

Réalisateurs : Jim Jarmusch

A propos jean-christophe.mary

A lire aussi

Didier Van Cauwelaert à la Librairie Lumière d’Août à Marseille

Le talentueux auteur Didier Van Cauwelaert sera de passage à Marseille pour présenter son dernier ...

Lire les articles précédents :
Roman BD/ Une détective « super Chouette » : Les origines !

Encore un roman BD des Éditions Jungle Kids paru depuis le 17 Janvier déjà ! Le ...

Howard P. Lovecraft – Celui qui écrivait dans les ténèbres

Celui qui écrivait dans les ténèbres est une bande dessinée qui propose une immersion dans ...

La Disparition de Josef Mengele d’Olivier Guez, Prix Renaudot 2017

Paru le 16 Août 2017 aux Editions Grasset, le roman "La Disparition de Josef Mengele" ...

Fermer