Thierry Lhermitte a ouvert la nouvelle saison du théâtre Anthéa d’Antibes avec “Fleurs de Soleil”

Vendredi 16 septembre, le théâtre Anthéa d’Antibes a ouvert sa nouvelle saison avec Fleurs de Soleil, servi magistralement par Thierry Lhermitte. Loin du registre comique, le comédien, seul sur scène, a interprété avec brio le texte de Simon Wiesenthal, adapté par Daniel Cohen et Antoine Mory, et mis en scène par Steve Suissa. Le public de la salle Audiberti lui a réservé une ovation.

Dans Fleurs de Soleil publié en 1969, Simon Wiesenthal fait le récit de sa rencontre avec Franck, un jeune SS, alors qu’il était interné dans un camp de travail, en 1942. Sur le point de mourir, l’officier le fait venir à lui pour lui parler de son engagement dans le parti nazi, contre l’avis de ses parents. Il raconte ses crimes et lui parle de sa mère, qu’il pense ne pas pouvoir revoir avant de mourir. Il demande alors à Simon Wiesenthal d’apporter à cette dernière les lettres qu’il lui avait écrites. Ce n’est pas la seule requête qu’il lui adresse. Il souhaiterait que Simon Wiesenthal lui pardonne les crimes qu’il a commis à l’encontre de très nombreux Juifs. Pourquoi lui ? C’est la question que Simon Wiesenthal pose à ses camarades à ses côtés dans le camp, et qu’il se pose à lui-même. Il finit par refuser ce pardon et Franck meurt. Sur la tombe du jeune SS, l’auteur suppose que poussera une fleur de soleil, un tournesol, comme sur n’importe quelle autre tombe car les fleurs ne font pas de distinctions entre les êtres humains. Les années passent et la question du pardon va hanter l’esprit de Simon Wiesenthal tout le reste de sa vie. Fallait-il accorder ce pardon ? Plus largement, doit-on tout pardonner, même les crimes les plus horribles ?

Une réflexion sur le pardon

En 1942, Simon Wiesenthal avait pris la décision de refuser ce pardon. Plus tard, rescapé des camps, membre d’une commission internationale, « chasseur de nazis » comme il s’est défini lui-même, il a interrogé de nombreuses figures morales, des philosophes, Matthieu Ricard ou encore Simone Veil, auxquelles il a posé la même question : « Et vous, qu’auriez-vous fait à ma place ? » Le public peut entendre et voir leurs réponses projetées sur un écran. Il peut aussi se faire sa propre opinion et apporter sa propre réponse car le texte, très fort, invite à une réflexion intemporelle et universelle.

Thierry Lhermitte seul sur scène

Pour la première fois seul sur scène, Thierry Lhermitte s’est senti comme « en mission ». C’est lui-même qui l’affirme. « Je ne serais pas dans le jeu d’acteur mais dans l’envie de transmettre ». En effet, il fait preuve d’une admirable sobriété en donnant vie à Simon Wiesenthal, à l’officier SS en quête de pardon et à d’autres personnages. Il a été ovationné à Anthéa. Un début de saison très fort, dont les spectateurs présents vendredi soir se souviendront sans doute longtemps.

Fleurs de Soleil sera de nouveau dans la région : à Contes au théâtre de l’Hélice le 5 octobre et à Monaco, au Théâtre Princesse Grace, le 6 décembre.

A propos Laurence Raybaud

A lire aussi

Vegan World Alice Pagès

Vegan World, le livre de recettes d’Alice Pagès

Alice Pagès lie son amour pour les voyages et la cuisine dans son livre de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com