“Campus Drivers” Tome 5 de C. S. Quill : coup de coeur

Campus Drivers” Tome 5, de C. S. Quill, clôture parfaitement la saga des Campus Drivers. Encore un coup de coeur pour ces romans hilarants, même si c’est avec le coeur lourd que je les quitte.

Campus Drivers Tome 5 C. S. Quill

Résumé

La chance a toujours souri à Luke Winchester. Étudiant brillant, recruté chez les Campus Drivers de Miami, et membre vénéré de l’équipe de baseball universitaire, il vit un rêve éveillé. Mais, alors que le championnat annuel approche, son quotidien vire au cauchemar. Celui que tout le monde surnomme Lucky Luke est désormais poursuivi par une poisse légendaire. À se demander si on ne lui a pas jeté un sort. Pour se tirer d’affaires et sauver sa saison, il ne voit qu’une possibilité : Tory Garland. 

Spécialiste de philtres et remèdes miracles en tout genre, les cartes de Tory ne lui avaient pas prédit l’engouement qu’elle provoque chez les étudiants depuis quelques mois. Il semblerait qu’elle porte chance à ceux qui l’entourent, en témoignent ses derniers petits amis, qui ont tous connu une ascension fulgurante. 

S’il n’a jamais été superstitieux, Luke Winchester risque de vite le devenir. Il pourrait même apprendre qu’on ne se frotte pas à une sorcière des temps modernes sans conséquences inattendues.

À propos du livre

Paru le 27 Septembre dernier aux éditions Hugo New Romance, “Campus Drivers : Good Luke” est le 5ème tome de la saga des “Campus Drivers” de C. S. Quill. Ses précédents romans étaient quasiment tous des coups de cœur pour moi, et celui-ci n’a pas fait exception.

Mon avis

Autant le dire tout de suite, j’ai absolument tout adoré dans “Campus Drivers” Tome  ! C’est à mon sens une magnifique manière de clore cette saga qui m’a fait rire à chaque tome. Chaque personnage est attachant, hilarant, et vit des aventures extraordinaires, dans un univers que j’adore : l’université ! Je pensais que rien ne pourrait dépasser le tome 4, mais décidément je peux difficilement me fier à mon instinct. Puisqu’encore une fois, j’ai été totalement bluffée par ma lecture.

“Campus Drivers” Tome 5 : la chance confrontée à la superstition

Dès les premières pages de “Campus Drivers” Tome 5,, on est plongé·e·s dans l’univers déjanté et attachant des Campus Drivers. C. S. Quill nous offre à nouveau une histoire pleine de rebondissements, d’humour et d’amour, avec un soupçon de magie moderne. L’intrigue se déroule de manière fluide, et on se retrouve rapidement embarqué·e·s dans les aventures rocambolesques de Luke et Tory. Les dialogues sont piquants, les situations cocasses, et on ne peut s’empêcher de sourire, voire d’éclater de rire, à de nombreuses reprises.

Tory est un personnage vraiment attachant. Sa personnalité atypique, ses croyances et ses talents en font une héroïne unique. On ne peut qu’admirer sa force et son indépendance, ainsi que sa capacité à apporter un peu de magie dans la vie de ceux qui l’entourent. Luke, de son côté, incarne le gentil parfait. Respectueux, adorable, et hyper attachant, il est difficile de ne pas tomber sous son charme. Le duo improbable qu’ils forment fonctionne à la perfection, et leur alchimie est palpable à chaque page.

L’auteur a su créer une galerie de personnages secondaires tout aussi intéressants, notamment la grand-mère de Tory, qui apporte une touche d’humour et de sagesse à l’histoire. Chacun des Campus Drivers a sa propre personnalité et son histoire, ce qui rend l’univers de la saga Campus Drivers particulièrement riche.

En ce qui concerne le dénouement, je ne dévoilerai aucun spoiler, mais je peux vous assurer qu’il saura vous satisfaire. Il clôture la saga de manière satisfaisante, tout en laissant une pointe de nostalgie pour les fans de la série.

En bref

En résumé, “Campus Drivers” Tome 5 est une lecture incontournable pour les amateurs de romance contemporaine, d’humour et d’universités. C. S. Quill a réussi à clore cette saga en beauté, laissant les lecteurs avec le cœur léger et le sourire aux lèvres. Cependant, je ne suis pas tout à fait prête à dire totalement au revoir à cet univers. Même si l’auteur a affirmé qu’aucun autre tome des Campus Drivers n’était envisagé, l’espoir fait vivre, n’est-ce pas ? En tout cas, vivre dans le déni est devenu un sport national par chez moi !

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

Le Palais Nancy : nouvel espace de vie multifonctionnel et multigénérationnel

Le 25 Juin dernier s’est tenue à quelques pas de la gare de Nancy, l’inauguration …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com