Accueil / Culture / Littérature / BD / Les Maîtres Saintiers, tome 4, Une vie pour une vie, 1917

Les Maîtres Saintiers, tome 4, Une vie pour une vie, 1917

Une vie pour une vie, 1917 est le quatrième et dernier tome de la série ésotérique, Les Maîtres Saintiers. Une bande dessinée de Laurent-Frédéric Bollée et Serge Fino, parue aux éditions Glénat, en juillet 2018, qui vient conclure cette saga familiale et ce thriller mystérieux et obscur.

les-maitres-saintiers-t4-une-vie-pour-une-vie-1917-glenatA Poitiers, en octobre 1916, sur les quais de la gare David Rochebrune dit au revoir à son neveu et fils caché, Vincent. Il part pour la guerre, comme tous les jeunes gens de son âge, mais il a peur, il redoute ce qui l’attend, les bombes, le froid, le rationnement, les assauts inutiles, l’angoisse de la mort… De retour à la fonderie, David retrouve la mère de Vincent, Sophie, qui ne veut pas avouer à son fils que son oncle est son père. Elle semble très impactée par le fait que son fils soit parti au front, elle a peur de perdre son fils. Puis, David, en retournant vers les ateliers de la fonderie familiale, repense aux femmes et à leur mystère, aux évènements de 1884, lorsque sa route à croisé celle de la belle et vénéneuse espionne russe, Nadia Fedoriskaya. La belle femme était morte sous ses yeux et certainement à cause de lui…

les-maitres-saintiers-t4-une-vie-pour-une-vie-1917-glenat-extraitDavid reçoit la visite d’un émissaire du Tsar Nicolas II, qui l’invite à se rendre en Russie, pour revoir la cloche Bizot, abîmée. Un voyage de plus pour l’homme, qui va par la même occasion, fondre des cloches pour le Tsar. Cela va être l’occasion aussi pour lui de revoir le carnet et de tenter une nouvelle façon de lire les secrets cachés par ses aïeuls. Le passé va également vite le rattraper, car la fille de Nadia veut sa vengeance… La bande dessinée est surprenante et toujours pleine de rebondissements, offrant à retrouver quelques éléments des trois premiers tomes, formant ainsi la conclusion. Les différents éléments se mettent parfaitement en place, pour que David puisse déceler le secret du carnet d’Etienne, l’un des plus incroyables de l’histoire de la chrétienté, un mystère autour de la tombe de la véritable mère de Jésus. Le dessin se veut réaliste, le trait est vif et fin, très plaisant et juste, expressif.

Une vie pour une vie, 1917 est le quatrième et dernier tome de la saga familiale et le thriller ésotérique Les Maîtres Saintiers. Une bande dessinée qui offre des rebondissements avant de découvrir la conclusion de cette quête invraisemblable, un mystère inavouable…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Les Croques, le premier tome, Tuer le temps

Tuer le temps est le premier tome de la nouvelle série de Léa Mazé, Les ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Septembre en mer à Marseille : Concert hommage à Jacques Brel

Pour célébrer de façon magistrale les 40 ans de la disparition de Jacques Brel, le ...

Expo photo de Stephen Dock à la galerie 1 Cube à Marseille

La Galerie 1 Cube à Marseille présente sa nouvelle exposition : La guerre n'est pas ...

Baisers Volés : une rentrée les pieds dans l’eau à Saint-Malo

PAUSE CAFE : Mr Yo vous partage ce matin The Actu qui va animer votre ...

Fermer