Accueil / Actu du web / Féria de Nîmes 2016 : Popularité, fête, musique & corrida !

Féria de Nîmes 2016 : Popularité, fête, musique & corrida !

La boutique Chabada
Les Figurines de Toreros (Chabada Boutique)

La Féria de Nîmes a traditionnellement ouvert ses portes à plus de 800 000 fêtards durant 4 jours de délires, d’amusements et d’excès en tout genre ! Du 13 au 16 mai durant le week-end de la pentecôte il vaut mieux chausser ses baskets et laisser ses escarpins au placard pour goûter aux joies Nîmoises dans les rues et dans les soirées enivrantes..

Boulevard Vistor-Hugo
La foule dans les rues de Nîmes

Nîmes a décoré ses rues à travers les boutiques, les toiles de tentes ont été mises en place pour organiser la fête. Entre les peintures d’artistes de la tauromachie et les petits personnages de « rikedenimes » exposés dans une boutique de mode, la ville a fait la part belle aux concerts, fanfares et peñas qui parcourent le centre où la musique sonne partout ! A la rédaction de France Net Infos, on aime faire la fête même si la culture populaire remplace les visites aux musées, nous avons filmé la « Pégoulade » ou parade sur les boulevards dès ce jeudi 12 mai (voir la video). Notre équipe caméra à la main a parcouru le kilomètre et les 500 mètres de ce défilé géant ! Le thème « Terre de légendes » a réuni les traditions et les mythes fondateurs à travers trois tableaux : L’antiquité, la Provence et le Sud-américain. Historiquement cette parade populaire a pris naissance en 1952 et déjà investissait les boulevards de la ville. Le public chahutait alors avec les groupes folkloriques et les participants à l’époque ! « Pégoulade » vient du mot « Pégo » signifiant torches d’étoupes également appelées flambeaux brulant des écorces ou des petites pailles.

Derrière la Maison Carrée
Le monument Romain vibre à la Féria

Cette année on est allé manger le Toro d’Albaserrada aux halles chez Arlette Chavanier...« Tu sais c’est ma première Caldereta, de longues heures de cuissons pour ce bout de viande que tu dégustes ici aux Halles-Auberge ! » me dit-elle avec un verre de rouge offert en guise de bienvenue. Après le soir venu avec un groupe de journalistes dont l’équipe de TF1, on a joué la carte populaire au « Prolé » (café avec une cour) à la Féria de Nîmes on dit chez les « Cocos » où 1200 personnes dansaient au son d’une sono qui crachait de la techno mais aussi le tube de Brigitte Bardot (le soleil). Tout un programme pour des joyeux fêtards qui ne sont pas tous végétariens et qui pour certains reviennent de la corrida !Petit détour en sortie du café pour aller au concert de Willy William (Maison Carrée) et gros applaudissements pour cette musique de la Jamaïque.

Les trois toreros
Présentation aux arènes des toreros

Programme de ce dimanche, à 18 heures aux arènes José Maria Manzanares (34 ans), Alberto López Simón (26 ans) et Varea (23 ans) pour une corrida qui affiche complet avec 11 000 spectateurs. Malgré un vent frais, la température autour de 18 degrés Alberto le Torero a obtenu les oreilles ! Malheureusement les taureaux étaient en général faibles sur pattes et le public peu enthousiaste lors des « paseos ». Le taureau de Juan Pedro Domecq s’est cassé la patte dans les arènes et les spectateurs ont largement sifflé (bronca) le choix de la « ganaderia » l’éleveur de « toros », ce dernier a été remplacé à la demande du torero !

Pour notre dernier soir, grâce aux conseils de Lucienne Bodrero ou « Lulu » l’attachée de direction aux arènes, nous avons suivi l’équipe de TVSud au Pablo Romero qui est devenu le haut lieu des bodégas de la Féria de Nîmes, même si  cette année le Festival de Cannes nous a enlevé les « people » qui ont préféré la Croisette et les Paparazzis aux rues endiablées Nîmoises ! Soirée magique où les rencontres se font autour d’un verre de blanc, c’est Rachel une Parisienne du Marais qui a pris un moment pour m’expliquer que de venir faire la fête à Nîmes, c’est nécessaire pour décompresser ! La belle était venue avec une amie de la région Lyonnaise et après plusieurs verres se sont lâchées sur la piste de danse, pour ma part l’alcool est à consommer avec modération, sachant que les contrôles routiers sont nombreux, j’ai fait attention à ma consommation, pour ne pas perdre le permis de conduire la préfecture établissant de nombreux barrages en sortie de la ville, c’est une obligation d’être prudent !

Eric Fontaine

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Les Yvelines accueilleront les Championnats de France de cyclisme sur route en 2018

Les Yvelines accueilleront les Championnats de France de cyclisme sur route en 2018 Mantes-la-Jolie accueillera en ...

Lire les articles précédents :
Jour de repos sur le Giro : un point sur la course

Après une première semaine de course marquée par les abandons d'Alexandre Geniez, leader de la ...

Les facteurs clés du succès de l’aménagement intérieur

À l’intérieur comme à l’extérieur, chaque appartement doit marquer son style. Voilà pourquoi un aménagement ...

Pourquoi un courtier hypothécaire ?

Vous êtes à la recherche d'un prêt hypothécaire ? Laissez-nous faire. Nous nous chargeons de ...

Fermer