Accueil / Culture / Festivals / Art To Play 2014 – zoom sur GloObule

Art To Play 2014 – zoom sur GloObule

Nous avons eu quelques coups de cœur lors de l’Art To Play 2015, entre découvertes et plaisir de revoir certains artistes croisés dans d’autres festivals. GloObule est de ceux-là, je ne résiste donc pas au plaisir de vous faire découvrir son univers si vous n’avez pas pu la rencontrer lors de l’Art To Play ou si vous n’aviez pas la possibilité de vous procurer une de ses œuvres sur place. Car il est quasi certain que vous n’avez pas pu passer à côté de ses bijoux aux couleurs chatoyantes et aux thèmes insolites.

 

Rendez-vous est pris dimanche pour une petite interview à laquelle GloObule a gentiment accepté de répondre… entre 2 ventes, car très tôt les gens sont attirés par son stand et se laissent tenter.

GloObule 1

Hyliendra : Peux-tu nous présenter ce que tu fais et nous parler de ton univers ?

GloObule : C’est avant tout un univers insolite et coloré. Du gore qui reste beau comme les yeux-papillons ou les fœtus mis en valeur.

Je crée des choses que l’on ne voit pas ailleurs, inspirées de cultures (métal, punk, underground …) peu représentées ou de façon assez conventionnelle dans l’univers du bijou.

Et comme il en faut pour tous les goûts, je crée aussi des bijoux plus classiques mais avec une petite touche d’originalité et qui s’intègrent à mon univers décalé.

 

Hyliendra : On a plutôt l’habitude de te voir dans des festivals comme le Hellfest, le Motocultor ou les Utopiales. Qu’est-ce qui t’a donné envie de venir à l’Art To Play ?

GloObule : Cela fait trois ans que Art To Play me propose de venir après m’avoir découverte aux Utopiales. Comme je n’ai pas pu y aller  cette année, j’ai accepté la proposition d’Art To Play car je savais que pas mal de gens allaient aux deux salons. J’ai également pu constater que l’Art To Play est un salon qui présente un univers geek et coloré ce qui me convient bien.

GloObule 3
cabochons Dr Who et steampunk avant …
GloObule 4-2
et après !

 

Hyliendra : Comment s’est passée ta première journée à Art To Play ? As-tu eu le temps de faire un tour et si oui qu’est ce qui t’a plu ?

GloObule : J’ai eu un peu de temps à mon arrivée puis avant la sortie du salon. Ce que je retiens c’est avant tout une super ambiance.

Beaucoup de gens s’arrêtent à mon stand pour discuter et même s’ils n’achètent pas les échanges sont intéressants. Ça me fait plaisir de revoir des gens que j’ai déjà croisés dans d’autres conventions (au Hellfest par exemple).

 

Hyliendra : Venir à Art To Play t’a-t-il donné des idées pour de prochaines créations ?

GloObule : Oui complètement !

Il y a quelques années de ça j’aimais beaucoup le gothique-lolita. Après avoir parlé avec des gens sur le salon Art To Play, je me dis que je pourrais m’y remettre en adaptant bien sûr à mon univers, avec par exemple de la dentelle, des barrettes avec des têtes de mort, etc … Que ce soit beau et un peu gore/dark.

Tous les salons m’inspirent ainsi que les demandes des particuliers.

 

Hyliendra : Ton univers semble plaire à un public varié et toujours plus demandeur, c’était donc le bon moment pour lancer un projet crowdfunding . Peux-tu nous en dire un peu plus ?

GloObule : Comme on l’a évoqué juste avant, j’écoute beaucoup les gens qui me rendent visite dans les salons et bien sûr mes fans sur Facebook. Ce sont ces derniers qui m’ont poussée à lancer ce projet sur Ulule car ils aiment mes bijoux et souhaitent les garder longtemps.

Si les cabochons en résine sont solides, mes bijoux mériteraient un véritable support en argent fait par mes soins.

Travailler l’argent me permettrait de gagner en créativité, en solidité et en souplesse. Les bagues pourraient être faites à la taille désirée.

GloObule 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hyliendra : Quels sont tes projets pour l’année 2015 ?

GloObule : Travailler l’argent (je parle du métal bien sûr ^^). Continuer à évoluer. J’adore apprendre et apprivoiser de nouvelles matières.

Côté planning, je vais peut-être me déplacer au salon Wazabi. Et je reviendrai avec grand plaisir au Hellfest et au Motocultor.

 

Hyliendra : Et voici venu le moment que tu n’attendais pas : la minute d’impro !

Quelle est ta création préférée ? Peux-tu nous montrer sur toi ce que ça donne et nous en faire la pub ?

GloObule 7GloObule : J’aime beaucoup ma dernière création : le poulpe. Parce que … [et bim le pendentif par terre] euh il est solide comme tu peux le voir ! Et plus sérieusement parce qu’il représente l’apprentissage et les facultés d’adaptation qu’il faut avoir avec certains matériaux : le poulpe permet de masquer élégamment un petit souci de polissage de la goutte.

GloObule 9
Un modèle idéal pour nos présenter les créations : GloObule elle-même !

 

 

 

 

 

 

 

 

Ma création préférée reste l’œil avec les ailes de papillon car c’est un concentré de mon univers : il est à la fois gore avec l’œil et beau avec le papillon.

Merci pour cette interview !

 

Après m’être laissée tenter par un pendentif inspiré de Doctor Who, je continue mon petit tour de salon Art To Play. Pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur l’article de marmottevendée.

 

GloObule Ulule

 

 

Si les créations de GloObule vous plaisent ou si vous voulez en découvrir plus sur son univers, n’hésitez pas à soutenir son projet sur Ulule. L’occasion de (se) faire de jolis cadeaux Noël à prix tous doux !

 

 

 

 

 

A propos Agence

A lire aussi

Cassis jazz Festival dévoile sa programmation

Cassis est célèbre pour ses calanques, son port, son vin et sa lumière ! Pour ...

Lire les articles précédents :
L’enfance de Mammame, un spectacle adapté en livre.

C’est aux éditions P’tit Glénat qu’est paru l’ouvrage L’enfance de Mammame, le 5 novembre 2014, ...

Angel cakes complète la collection Les petites recettes Hachette.

Angel cakes est paru aux éditions Hachette, en septembre 2014, et propose une quarantaine de recettes divines, ...

Daran chante « Le Monde Perdu »

Daran, artiste français exilé au Canada est le créateur du célèbre 'Dormir dehors', un titre qui, ...

Fermer