Accueil / Culture / Littérature / BD / Bel hommage culinaire avec « Escoffier » chez Glénat

Bel hommage culinaire avec « Escoffier » chez Glénat

Glénat se met une nouvelle fois « à table », avec  ce « roman graphique » « résumant » la vie d’un grand monsieur de la restauration. Auguste Escoffier, la naissance d’une passion faite de rigueur, de fantaisie, et d’ « avant garde » ! Paru depuis le 28 Novembre 18.

Escoffier, Roi des cuisiniers © Glénat
  • Le décor :

1870 … Tandis que Paris, aux mains de l’armée Prusse, crie famine, ses tables renommées servent des mets bien étonnants. Chevaux, rats, chiens, chats et bientôt animaux exotiques disparaissent des rues et du Jardin des Plantes pour se retrouver transformés en « Menu de choix »

Quelques mois plus tard, à Metz, c’est Auguste Escoffier, qui, grâce à sa renommée, évite d’être sur les premières lignes de défense … Il se retrouve tout de même sur le front, mais, en cuisine comme « cabot-patate » à préparer les petits plats de ces messieurs les « Officiers » . C’est avec l’aide de Bouniol, son compagnon de cuisine, qu’il arrive « les bras » chargés de viandes et de charcutailles de toutes sortes. Il les cuisine avec ingéniosité et goût, pour remonter le moral des troupes.

Autour du feu, pendant qu’un bon rosbif, destiné aux « grands-quelqu’uns », rôti sur son lit de fortune, Bouniol et les soldats ont la faim au ventre. Pour oublier ce menu qui ne leur est pas destiné, Bouniol demande à Auguste de lui conter ses souvenirs du « Petit Moulin Rouge ». C’est avec grand humour et positivité, qu’il s’exécute, pour leur vendre un peu de rêve et de bonne humeur !!!!

Mais l’ennemi se rapproche, les blessés sont nombreux, et les hommes sont fatigués et affamés …

Escoffier, Roi des cuisiniers extrait1 © Glénat
  • Le point sur la BD :

Maëva Poupart, alias Rutile, nous sert pour la deuxième fois, une BD sur la bonne chère ! Serait-elle, avec ses associés, Frédéric Charve, Jöelle Comtois, Valérie Martineau et enfin Amélie Dumas, une épicurienne culinaire !!! 

Nous en déduisons que oui, avec ce bel hommage au novateur Auguste Escoffier ! Elle nous raconte, par chapitres, différentes périodes de sa vie. En prenant quelques libertés scénaristiques afin de romancer un peu plus le récit. Du Front au Ritz, en passant par le Savoy à Londres, Rutile nous fait découvrir un homme « avant-garde », généreux, débrouillard et d’une positivité sans faille qui feront sa renommée. 

Ses créations gourmandes, ainsi que l’histoire de ce personnage du Sud-Est, nécessitaient un graphiste de la même région ou presque !! C’est Frédéric Charve, qui s’y colle pour nous régaler avec un mélange réalisme/animation. Il retranscrit à merveille les illustrations des différentes recettes qui sont apportées dans la BD . Accompagné de celles qui nous mettent l’eau à la bouche, grâce à la mise en couleur : le trio Comtois/Martineau/Dumas. 

On finit la lecture, avec pour « cerise sur le gâteau » un livret nous présentant la carrière de ce cuisinier fantastique.

Escoffier, Roi des cuisiniers extrait2 © Glénat
  • La conclusion :

Auguste Escoffier, roi des cuisiniers aux Éditions Glénat, une jolie révérence à ce cuistot, qui, grâce à son expérience, devint le précurseur de la grande cuisine française. Créateur des plus jolies recettes aux noms inoubliables, comme les « Crêpes Suzette » ou la « Pêche Melba » dont on connaît, après lecture, les origines. De la « brigade de cuisine » qui facilita l’organisation dans les grands restaurants. Une BD que l’on parcourt avec émerveillement lorsqu’on découvre ce véritable « artiste » au grand coeur !!!! Un régal !

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

2ème édition du Festival Arles se livre

Du 27 février au 3 mars 2019, la deuxième édition du festival « Arles se ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Moi & ma super bande – Voyage en terre très très lointaine

Voyage en terre très très lointaine est le neuvième tome de la série Moi & ...

High Spirits : Nouvelle gamme éphémère de make-up du Dr. Hauschka

Je ne loupe jamais une occasion de suivre les actualités make-up du Dr. Hauschka, car ...

Rusalka à l’Opéra National de Paris : Une mise en scène virtuose signée Robert Carsen

L’Opéra National de Paris reprend l’œuvre d’Antonin Dvorak crée ici en 2001 dans une magnifique ...

Fermer