Gadjo Farel d’André Blanc paru aux Ed. Jigal Polar

Les excellentes éditions Jigal Polar présentent un nouvel opus des aventures de Farel : Gadjo Farel d’André Blanc, un polar musclé et hyper réaliste qui fait froid dans le dos.

Gadjo Farel

L’argument du polar :

Le visage de Joseph s’était figé, tétanisé, la bouche ouverte, cherchant de l’air, le regard tourné vers son effroyable combat intérieur. Oublié le ministre, la Légion d’honneur, le grand salon et ses dorures, sa revanche sur la vie. Son corps vibrait comme une chaîne secouée par un forçat fou, ses mains s’accrochaient désespérément aux bras tendus. Joseph Kaiser ne voulait pas mourir. » L’assassinat d’un ancien patti issu de la communauté yéniche devenu un industriel en vue va entraîner le commandant Farel de la BRB dans un maelström international où des personnages inattendus vont faire surgir les aspects les plus sombres de la nature humaine : officier militaire, manouche, chaman, ministre en exercice, avocat international, mafieux de l’Est… Comme dans la tragédie grecque, la fatalité accablera les hommes, les habitera et les détruira. Personne ne sera épargné, pas même les héros qui devront payer le prix fort. Prévarications, trahisons, meurtres, attentats, c’est dans ce climat de guerre que Farel va être touché au plus profond de sa chair !

Quelques mots sur l’auteur :

André Blanc est né à Lyon, second d’une famille de 4 enfants. Père professeur agrégé. Fréquents séjours en Allemagne, études à Berlin. Docteur en chirurgie dentaire, passionné d’archéologie et de préhistoire. Il devient adjoint au maire de Lyon à la fin des années 80 avant de démissionner pour inadéquation totale… Il aime la tragédie classique, Racine, Shakespeare, la poésie, Hugo, Musset, la littérature, Yourcenar, Dostoïevski… le vin blanc de Condrieu et… la pêche à la mouche !

Mon avis de lectrice :

Quel punch dans la plume d‘André Blanc ! Il nous propose une nouvelle aventure de son héros récurrent Farel, qui a toujours le don de se retrouver au milieu d’affaires politico-industrielles bien nauséabondes… J’ai été très attentive à la mine d’informations contenues dans cet excellent polar très documenté et très bien ficelé.

Avec un talent incroyable pour nous emmêler dans des ficelles hyper réalistes, André Blanc trouve toujours un angle obtus pour nous conter la dure réalité des magouilles de haut vol. Le ton qu’il emploie colle parfaitement au contexte contemporain, noir et cru de la trame qu’il déroule. On ne ressort pas de cette lecture indemne, sans y laisser quelques cicatrices.

Si vous aimez les sensations fortes, les phrases au vitriol et l’intelligence d’un auteur vif et sans merci pour le monde des affaires, n’hésitez pas à vous procurer ce nouvel opus : Gadjo Farel d’André Blanc paru chez Jigal Polar. Pensez à offrir des polars pour Noël, et pourquoi pas toute la collection, pour rappel, le précédent tome : Rue des Fantasques a obtenu le prix Lyon-Polar 2018. Belles lectures !

A propos alissash

A lire aussi

mon-premier-livre-je-fete-noel-langue-au-chat

Mon premier livre – Deux nouveaux titres pour la collection

La collection Mon premier livre, des éditions Langue au chat, se complète avec deux nouveaux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com