Accueil / Culture / Littérature / BD / Le cycle de Nibiru, tome 2, La fin d’un monde

Le cycle de Nibiru, tome 2, La fin d’un monde

501 LE CYCLE DE NIBIRU T2[BD].inddLe cycle de Nibiru se termine avec ce second tome, La fin d’un monde, paru aux éditions Glénat, le 1er avril 2015, une petite saga de science-fiction prophétique, une belle découverte mouvementée et inventive que nous offrent Mathieu Moreau et Izu.

A genou derrière Vucub Came, qui se réjouit devant le sanctuaire de Xibalda mis à feu et à sang, Karmin prend peur et désespère, il ne comprend pas pourquoi les gardiens de ce sanctuaire, qui ont donné leur sang pendant tant de millénaires, pour sauver le futur, ont été tués, alors qu’ils étaient les seuls à pouvoir arrêter Nibiru qui arrive. Alors Vucub Came explique plus fermement à Karmin qu’Alicia  et son père se sont enfuis en l’abandonnant ici, avec tous ces pauvres gens, que cette religion n’était qu’une imposture. Les scientifiques de Vucub Came qui ont fouillé tous les recoins de cette cité, n’ont pas trouvé la moindre bombe, et les réserves de sang sont à moitié vides ! Apparemment il n’y a pas la moindre chance d’anéantir Nibiru, toute l’humanité va périr… Effrayé par ces dires, Karmin, propose de réveiller le 5ème seigneur du sang, afin qu’il puisse leur venir en aide. Ils vont donc tenter de réanimer Viscant, mais cela semble bien périlleux, car ce n’est qu’une coquille vide, dont le corps est en décomposition et le cerveau en inactivité depuis des millénaires…

Le récit bien découpé, pour ne révéler que d’infimes petites parties de la vérité, oscille entre le présent et le passé, les souvenirs qui reviennent à Alicia, le-cycle-de-nibiru-t2-la-fin-d-un-monde-glenat-extraithéroïne sombre de cette prophétie. Ainsi petit à petit les pièces vont se mettre en place dans ce chaos et cette fin du monde inévitable, ou tous essaient de trouver la meilleure solution, même si elle se justifie de crimes. Les personnages vont aussi se dévoiler, pour laisser apparaître leur véritable visage, ainsi mettre le doute dans la tête du lecteur, qui sera pris entre plusieurs feux, et se laissera facilement entraîner dans cette course poursuite, contre le temps, haletante. Le dessin est également très plaisant, vif, expressif et détaillé, pour une aventure incroyable et apocalyptique, qui offre de nombreux paysages différents.

Ce deuxième et dernier tome du cycle de Nibiru, La fin d’un monde, est une bande dessinée intéressante et prenante, qui est très divertissante et inventive, un agréable scénario, bien posé, complexe, mais qui se révèle, bien travaillé. Une lecture parfois difficile avec les allers et retours entre présent et passé, qui dévoile toute la subtilité de cette petite saga de science-fiction.

La chronique du premier tome est à retrouver ici !

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Le carnet à secrets, un album Nathan

Le carnet à secrets est un bel album des éditions Nathan, paru en octobre 2016. ...

Lire les articles précédents :
Radio Elvis au Festival Gravitations à la Meson à Marseille

Pour sa 7ème édition, le Festival Gravitations avait investi la chaleureuse salle de la Meson ...

Opération CORREA (Pierre Carles et Annie Gonzalez)

Pierre CARLES, est un journaliste militant qui cherche à comprendre ce qu'il décide de filmer ...

L’incroyable hommage de Guillaume Gasquet à sa grand-mère.

Si vous deviez rendre hommage à votre grand-mère, que feriez vous ? Un montage photo ...

Fermer