Accueil / Interview décalée / FRED ET LES GARCONS : l’hymne d’un peuple !

FRED ET LES GARCONS : l’hymne d’un peuple !

Nouvelle interview et avec panache s’il vous plaît !

Une complète, une détaillée, une aboutie, bref, une interview décalée de haut niveau ! Mais avant de vous lancer sans esprit dans cette lecture, je dois maintenant afficher un message d’avertissement à destination des esprits les plus éclairés et ce dans le but d’ éviter les réactions normales de gens normaux avec un esprit normal ! (ouf, j’ai failli ne plus avoir de souffle…)

« Attention, cette interview ne doit en aucun cas être lue par les rabat-joie ! » (sous peine de ne plus en être !)

Allez, trêve d’intelligence et place à l’interview décalée de FRED ET LES GARCONS par la voix de Fred Prasol-Gallez ! Un  jeune groupe musical étonnant et détonnant qui fait le buzz avec son hymne national !

Fred et les garçons 

le tube de l’été…2014 !

FrancNetInfo : « Bonjour Fred, afin que le protocole d’inauguration soit respecté, merci de nous dire la phrase de lancement :… »

Fred Gallez :  « Heureux celui qui a compris que lorsqu’il butait sur une pierre, il suffisait de la retourner pour passer son chemin par-dessous. » (L’envers des choses, la septième face du dé.)

… Je crois que ce pays déchiré s’aime rassemblé et que la prochaine coupe du monde lui inoculera un sérum thérapeutique bienfaisant.

FNI : « Vous faîtes un tabac sur la toile avec votre tube « Quand les Belges…(gagneront la coupe du monde). Un single prémonitoire pour la prochaine coupe du monde de football au Brésil ? »

FG : «Ce single est déjà pour beaucoup l’hymne d’une déferlante belge au Brésil en 2014. Sans trop de prétention, j’insiste sur son sens réel, c’est-à-dire une pensée simple, sinon simpliste, sur un pays qui vit depuis bientôt deux siècles grâce à ses célèbres contradictions économico socio-culturelles… Je crois que ce pays déchiré s’aime rassemblé et que la prochaine coupe du monde lui inoculera un sérum thérapeutique bienfaisant.»

vidéo clip : http://youtu.be/P7WAFIzzG0E

FNI : « On dit souvent que les grands esprits sont en avancent sur leur temps. En chantant pour l’été 2014, vous n’avez pas un peu surestimé le décalage horaire entre le Brésil et l’Europe ?  »

FG : «A l’heure de l’internet, le décalage horaire n’est qu’un vague souvenir et la modestie légendaire du Belge l’empêche de surestimer son génie qu’il puise dans ses rivières de bières. Tirer des plans sur la comète Brésil pourrait devenir une nouvelle mauvaise histoire belge. Trop dangereux alors de m’y risquer.»

FNI : « Vous vous amusez des clichés du Flamand et du Wallon. En fin de compte, le Wallon n’est-il pas un Flamand refoulé et vice-versa ? »

FG : «La Belgique compte quatre communautés et seules les histoires flamandoS-wallonnes ont réussi à nous faire la plus belle des renommées. Bien sûr que nous sommes des refoulés des plus terribles frustrations. Mais nous avons quand même eu l’imagination délirante, lors de la répartition des richesses naturelles, de choisir la frite, abandonnant le pétrole aux Arabes et la neige aux Esquimaux.»

…Credo quia absurdum ! (je le crois parce que c’est absurde)

fred et les garcons 1FNI : « Si en Belgique l’équipe de football peut sauver le pays, que diriez-vous pour sauver la France ? »

FG : «Il serait évidemment présomptueux de reprocher à mes amis français de ne pas encore avoir découvert toute la richesse de la Belgique unitaire de l’absurde. Cette désublimation libératrice est obligatoire pour atteindre aux abracadabrantesques irrationalités de la boule de cristal. Il n’y a donc rien à dire pour la France car vous savez depuis longtemps que vous êtes les futurs champions du Monde. Moi, je n’ai fait que rêver en espérant que mon minuscule pays était capable de décrocher de tels lauriers. Credo quia absurdum ! (je le crois parce que c’est absurde)»

FNI : « En attendant de finir « à poil et en sandale », selon votre prémonition, quelle est la suite du programme pour le groupe ? »

FG : «La suite du programme n’est pas triste. Avec une douzaine de chansons « engagées » (à texte) dont la plupart sont déjà enregistrées. Des concerts dans les cafés, dans les festivals, dans les parcs, où nous pouvons assouvir notre vice, celui de déranger, de faire rire, de faire pleurer, de faire pleurer de rire, et rire de pleurer …»

Propos recueillis par Frédéric Verschaeve du Labo21dk pour FranceNetInfo. Retrouvez l’ensemble des interviews sur : Rubrique décalée

Un grand merci à Fred Prasol-Gallez pour sa bonne humeur et sa disponibilité  ! Vous pouvez d’ailleurs les rejoindre sur la page facebook officielle :  FRED ET LES GARCONS

La semaine prochaine, une nouvelle interview. Mais qui ? Un bonne question comme on dit ! La réponse ne fera que de l’ombre à la question, alors…

Rendez-vous au même endroit mercredi prochain, salut !

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Starman, la voiture de l’espace explore l’univers

Le 6 février, la fusée « Falcon Heavy » du milliardaire Elon Musk (fondateur de Space X ...

Lire les articles précédents :
La magie Disney rend hommage à Paris au Disney Store des Champs-Elysées

Entrer dans le Disney Store, au 44 avenue des Champs-Elysées, c’est mettre un pied dans ...

L’hôtel Fouquet’s Barrière Paris voit la vie en vert

Ouvert depuis l’année 2006 et situé dans le triangle d’or parisien avec une adresse sur ...

Subliminal, nouvel album de Maître Gims leader de Sexion d’assaut en écoute dès maintenant

Né le 5 mai 1986  à Kinshasa, Gandhi Djuna plus connu sous le nom de Maître Gims leader ...

Fermer