Accueil / Culture / Festival Pantiero : Un franc succès pour la 13ème édition

Festival Pantiero : Un franc succès pour la 13ème édition

Le Festival Pantiero s’est achevé dimanche dernier avec les anglais Glass Animals, Bonobo et Young Fathers, ainsi que les français Santore et Orgasmic et Fuzati. Retour sur le succès de cette édition pop-rock.

 

Une programmation d’actualité efficace

 

Le directeur artistique du Festival Pantiero, Jean-Marie Sevain, a bien choisi ses artistes. Et pour cause, la présence du français Woodkid le premier soir, dont la carrière musicale s’achève, a enflammé la terrasse du Palais des Festivals. Les festivaliers ont eu le privilège d’assister à une de ses dernières dates. S’ensuit, la participation toujours française, du jeune groupe La Femme, qui a, endiablé le public avec ses notes musicales et sa scénographie atypiques. Et pour finir, la présence, rare, du groupe Bonobo et sa musique à la fois électronique, pop-rock et jazz.

Le chanteur Woodkid enflamme la scène du festival Pantiero
Le chanteur Woodkid enflamme la scène du festival Pantiero

 

La Femme
La Femme

Une festival convivial

 

C’est la force du festival Pantiero. Avec une capacité d’accueil maximale de 3 000 personnes, Pantiero se veut convivial voir familial. La terrasse du célèbre Palais des Festivals et Congrès se transforme le temps de trois soirs en une salle de concert à ciel ouvert permettant aux festivaliers de danser tout en profitant d’une vue exceptionnelle sur la baie de Cannes et ses alentours mais surtout, permet de profiter des artistes en étant près d’eux sans être étouffé par une masse humaine. La seconde force réside dans un public, habituel, qui respect les autres.

Breton
Breton

Confidences d’artistes en interview

 

Deux groupes ont été interviewé lors de cette édition. Le groupe La Femme, et Isaac Delusion. Le premier annonce, la sortie prochaine d’un nouvel album, actuellement en cours d’enregistrement. Avec une ascension fulgurante, les jeunes artistes, n’ont pas le sentiment d’être monté trop vite comparé à d’autre groupe comme Fauve, pour citer le claviériste du groupe, Marlon Magnée, et désirent s’internationaliser davantage. Le second, est très honoré de se produire sur la scène cannoise et en profite pour affiner en live leur musique d’influence variée issue de sonorités indienne et folk et considère que le groupe La Femme est un groupe novateur.

 

Le clavériste Marlon Magnée, du groupe La Femme, en interview
Le clavériste Marlon Magnée, du groupe La Femme, en interview
Isaac Delusion
Isaac Delusion

 

Votre correspondant de presse à Cannes et à Toulouse, Christophe Carugati

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

thomas-boissy-bobino-slider

Thomas Boissy à Bobino le 18 mars 2019 puis en tournée

Thomas Boissy – Après plus de 150 représentations à Paris, 100 000 spectateurs et 7 Olympia, ...