Accueil / Culture / “Triangle amoureux (ou pas)” de Marisa Kanter

“Triangle amoureux (ou pas)” de Marisa Kanter

L’été est la période idéale pour se lancer dans des romans aussi doux que sucrés. Et ça tombe bien, car dans “Triangle amoureux (ou pas)”, on savoure des livres et des cupcakes au fur et à mesure de notre lecture. Alors mettez-vous au fourneaux, et venez déguster ma chronique !

Triangle amoureux ou pas Marisa Kanter

Résumé :

Amis sur Internet, un peu plus dans la vie réelle..

Hallie et son meilleur ami sur Internet, Nash, peuvent parler de tout… sauf de qui elle est vraiment – un secret qu’elle garde jalousement pour une raison mystérieuse. Sur les réseaux sociaux, elle incarne Kels, l’énigmatique créatrice d’un bookstagram à qui ses coups de cœurs littéraires inspirent des recettes inédites de cupcakes. Kels a tout ce dont manque Hallie : des amis par dizaines, une assurance inébranlable… et Nash.

Mais ça, c’était avant. Au détour d’un énième déménagement, Hallie tombe par hasard sur Nash, le vrai, en chair et en os. Bonne nouvelle ? Pas vraiment… Car quand vient l’instant de se présenter, dos au mur, elle choisit de mentir. Furieuse de devoir entretenir cette mascarade dans les couloirs de l’unique lycée de leur petite ville, elle commence par battre froid le garçon à qui elle révèle pourtant presque tout d’elle chaque soir sur les réseaux sociaux. Si elle franchit le pas et avoue qui elle est, c’en est fini de leur amitié et de sa notoriété sur Internet…

À propos du livre

“Triangle amoureux (ou pas)”, de Marisa Kanter, est une sorte de mise en abyme version jeunesse des éditions Lumen. En effet, l’auteure place son histoire dans le contexte de l’édition, de la passion des livres, et des chroniqueurs littéraires young adult.

On aborde donc le quotidien de Hallie, adolescente en dernière année de lycée et passionnée de lecture. Elle partage sur son blog et sur Twitter ses chroniques et ses dernières lectures, accompagnées de ses créations de cupcakes. Mais en ligne, elle s’appelle Kels, et n’a aucun lien avec l’édition. En effet, sa grand-mère n’était autre qu’une grande éditrice et quand Hallie a commencé son blog, elle voulait s’affranchir de cette influence. Après son décès, et parce que ses parents, réalisateurs de documentaires, passent leur vie sur la route, elle déménage chez son grand-père. Cependant, elle ne s’attend pas à intégrer le même lycée que Nash, son meilleur ami sur la toile avec qui elle discute jour et nuit. N’étant pas préparée à cette éventualité, elle se retrouve à lui mentir sur son identité.

Kels et Hallie sont la même personne, et pourtant elles n’ont jamais été aussi loin l’une de l’autre… Et quand on commence à s’enfoncer dans ses mensonges, ça ne donne généralement rien de bon… Jonglant entre sa personnalité réelle et sa personnalité numérique, Hallie s’engage dans un triangle amoureux… à deux !

Mon avis

Si j’ai eu un peu de mal à accrocher avec la romance et la personnalité d’Hallie, j’ai beaucoup aimé les thèmes abordés. Sans vous gâcher l’histoire, je peux vous dire que l’auteure aborde avec justesse le deuil, les coutumes religieuses, la relation familiale, l’adolescence, la construction de l’identité et le rapport à internet. Au travers de ses personnages secondaires, elle aborde également le stress, l’homosexualité, l’amitié, la confiance, la pression scolaire et encore bien d’autres. Il n’y a pas vraiment de fausses notes dans sa manière de traiter ces sujets, elle le fait simplement et ça fait du bien.

J’ai trouvé la personnalité de Hallie parfois un peu agaçante et immature, mais finalement, elle n’a que 17 ans. L’histoire d’amour n’est pas non plus folichonne, mais assez mignonne. Cependant, ce qui est pour moi l’énorme atout de ce livre est, outre l’atmosphère livresque qui m’a ravie, la dimension internet versus réalité. Hallie a commencé son blog assez tôt, vers ses 14 ans. Elle a donc grandi en parti au travers d’une plateforme numérique lui permettant d’être qui elle voulait, ici Kels. Avec internet, on peut dire et faire ce que l’on veut, réfléchir à nos propos, reformuler, embellir… On peut donner l’image que l’on souhaite en ligne, et ce n’est pas toujours la réalité. Sauf que “Kels” va devoir se confronter au monde réel, et j’ai beaucoup aimé la manière dont ça a été amené.

En bref

“Triangle amoureux (ou pas)” est une gourmandise littéraire qui se mange sans faim. Toutefois pas un coup de coeur, ce roman young adult reste une chouette lecture qui peut se faire à plusieurs niveaux. Une histoire intéressante qui amène à réfléchir sur notre manière de nous représenter en ligne et comment allier ces deux aspects de notre vie.

 

 

A propos Victoria MARION

Rédactrice littérature, gastronomie, mode, high tech, jeux de société et tourisme/voyage.

A lire aussi

love-corp-bd-delcourt

Love Corp, une bande dessinée des éditions Delcourt

Love Corp est un récit complet, une interrogation ironique sur l’amour moderne, paru aux éditions ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Sergey Polituchiy, consul honoraire de France en Ukraine, a décidé de filer à l’anglaise

Dans les pays post-soviétiques, comme l'Ukraine, les hommes d'affaires et les anciens fonctionnaires ont l'habitude ...

pranarom
Pranarom – Prendre soin de soi naturellement : Huiles végétales & DIY

Durant le confinement, nous avons eu plus de temps pour prendre soin de nous. Certains ...

Perles de Tahiti : les joyaux du Pacifique !

Il suffit d’évoquer son nom pour que vous vienne à l’esprit un décor paradisiaque ? Et ...

Close