Accueil / Culture / Littérature / BD / Hope one, le premier tome

Hope one, le premier tome

Hope one est un diptyque des éditions Glénat, qui débute avec ce premier tome paru en janvier 2019. Une bande dessinée de ‘Fane, qui offre un huis clos bien maîtrisé et haletant, mêlé avec le genre science-fiction, pour un récit oppressant et inquiétant, entre folie et instinct.

hope-one-tome1-glenatDans une forêt, un véhicule s’approche d’un étrange bâtiment. Deux hommes sortent de la voiture, laissant les phares allumés. Avec des lampes torche, les deux individus tentent de trouver une entrée. Avec un pied de biche, ils essaient de forcer une entrée, qu’ils ont trouvée, cachée derrière quelques planches. N’y arrivant pas, ils essaient de casser la porte avec une massue. Mais, malheureusement, un déclic se fait entendre et une explosion a lieu. Les deux individus sont violemment projetés. Une détonation et une grande lumière éclaire la nuit et la forêt. Dans l’espace, dans un vaisseau, une jeune femme, Megan se réveille. Elle est dans un caisson. Une voix lui explique qu’il faut qu’elle prenne son temps pour refaire surface. Elle ne doit pas se lever de suite, afin qu’elle puisse prendre le temps de retrouver ses sensations, ses membres et son corps. Ses capacités motrices, reviennent petit à petit…

hope-one-tome1-glenat-extraitMegan se remet difficilement de sa léthargie, elle a été endormie pendant quarante-neuf ans et se retrouve aujourd’hui en 2020, dans un vaisseau spatial, autour de la Terre. La jeune femme a des nausées, des troubles de la mémoire, elle n’arrive pas à se souvenir des derniers jours avant d’avoir été endormie. Son partenaire bienveillant, vient lui apporter quelques informations, elle fait partie d’un programme, Hope, pour tenter de sauver un bout d’humanité, après une guerre mondiale, qui aurait anéanti la planète. La bande dessinée est très bien maîtrisé, présentant un huis clos ambitieux et haletant, avec pour héroïne une jeune femme amnésique, qui ne peut que se reposer sur son partenaire de bord. Mais des semblants de souvenirs lui reviennent et la paranoïa arrive… Le scénario est donc bien découpé et travaillé, apportant le doute également dans l’esprit du lecteur, qui en facilement entraîner dans cette aventure spatiale, où les mystères de l’âme humaine vont peut-être se révéler. La fin de ce premier tome est un réel cliffhanger ! Nous avons donc hâte de découvrir la suite, dans le second et dernier tome. Le dessin offre un trait assez gras, parfois un eu grossier, mais pas désagréable, avec des personnages expressifs et un découpage dynamique.

Hope one est un huis clos intéressant, captivant et haletant, qui débute avec ce premier tome, très bien construit, travaillé et maîtrisé, qui présente une étrange situation dans laquelle une jeune femme se réveille, après quarante-neuf ans de léthargie…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Ernest PIGNON-ERNEST présente « extases les mystiques » Église des Célestins Avignon

Après « Ecce Homo » au Palais des Papes d’Avignon, l’an dernier, Ernest PIGNON-ERNEST, ouvre la voie ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Garden Party : l’important c’est pas la chute, c’est le Champagne !

Après s'être fait remarquer au Festival Off d'Avignon 2018, la Garden Party de la Compagnie ...

la-parisienne-2019-slider
La Parisienne 2019 – La course des Femmes au coeur de Paris

La Parisienne 2019 - Allez les filles, prêtes pour la 23ième édition de la course ...

Mini Bandit : Lilas, créatrice d’accessoires pour bébé très talentueuse !

Quand je suis tombée sur la page Instagram de Mini Bandit, je ne pouvais plus ...

Fermer